REFLEXION

TISSEMSILT : Aménagement de la route de Souk H’lima



Unique en son genre au niveau de toute la wilaya de Tissemsilt, le marché populaire de Souk H’lima spécialisé dans la vente au détail des fruits et légumes est le principal point d’approvisionnement des habitants de la ville et même de toute la région. Seulement, cet espace commercial n’obéissant à aucun plan d’urbanisme préétabli, évoqué à plusieurs fois, cet aménagement improvisé se présente aujourd’hui comme une véritable bavure d’urbanisation et un réel danger tant pour les personnes et les biens qui s’y trouvent que pour l’économie locale. En effet, édifié sur une ancienne route de quartier, ce marché spontané des années 1990, appelé Souk H’lima est chaque hiver victime des crues et inondations, une situation liée à la proximité phréatique de la rue Bentammar , à l’absence d’un système moderne  d’assainissement des eaux pluviales. L’inadéquation entre l’espace disponible et la croissance du marché d’une part et la présence des habitations au sein même de ce marché d’autre part, tous ces facteurs sont à l’origine d’une pression remarquable et quasi quotidienne. De la dégradation de la route et des réseaux divers, émerge un risque majeur. En outre, la proximité des habitations et la fermeture des accès amplifie le risque pour les malades à transférer en urgence vers l’hôpital ou une éventuelle intervention des agents de la protection civile. A ces exploitations s’ajoutent la présence des ordures et autres déchets des commerçants qui sont à l’origine de la permanence du risque sur la santé et de pollution. Pourtant, il n y a pas longtemps, la délocalisation de ce marché se présente comme l’option préventive la plus pertinente et la mieux adaptée face aux multiples risques qui interfèrent en continu mais contrairement à cela, les autorités locales viennent de décider que la place et la route de Souk H’lima vont faire l’objet d’un aménagement, la route va être rénovée sur toute la partie qui abrite le marché. L’objectif est avant tout, de libérer l’espace aux piétons, de limiter le stationnement, c'est-à-dire offrir à cette place plus d’espace et aussi plus d’attractivité. Notons, que le projet lancé il y a quelques jours prévoit l’aménagement des trottoirs, le bitumage de la route à partir de Hai Ghalem jusqu'au CW 14 au point du marché couvert, l’aménagement de la place et de la route comprend la création de trottoirs inexistants au passé, une place plus importante donnée aux habitants et aux piétons en faisant entrer et sortir les voitures le plus directement possible depuis le Hai S’baa et la place Sebala, tout en conservant les entrées existantes.      

 

A.Ould El Hadri
Samedi 7 Octobre 2017 - 17:51
Lu 193 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 12-12-2017.pdf
3.55 Mo - 11/12/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+