REFLEXION

TIGHENNIF (MASCARA) : Installation d'un nouveau maire par intérim



L'Assemblée Populaire Communale de Tighennif n'a cessé de connaitre des remous depuis les élections de Novembre 2017, car l'instabilité sans précédent a été toujours de mise, avec la succession des maires, cinq au total et ce, après la suspension du premier P/APC élu en l'occurrence Hamdane Nasreddine pour une affaire en justice, et dont on attend toujours le verdict. Il a été remplacé donc, comme stipulé dans le code communal, successivement, par deux administrateurs sur décision du wali de l'époque. Ces derniers n'ont pas tardé à démissionner et c'est Bakkara Hachemi qui prend le relai comme maire par intérim avant de tomber malade et se faire remplacer à son tour par Missoum Aziz Mohammed d'obédience FLN, installé en fin de semaine à la tête de l'APC de Tighennif, plébiscité par ses paires. Du pain sur la planche pour le nouveau maire par intérim Missoum Mohamed Aziz et son assemblée, sachant que plusieurs projets de développement attendent concrétisation et d'autres qui n'ont pas encore fait d'objet d'avis d'appel d'offres et ce n'est pas l'argent qui manque, nous dira un élu que nous avons rencontré samedi lors d'une campagne de nettoyage et de désinfection des locaux de la mairie de Tighennif.                     

Sahraoui Lahcene
Dimanche 29 Mars 2020 - 19:11
Lu 236 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma