REFLEXION

TIGHENNIF (MASCARA) : Exploitation de terrains communaux par les transporteurs et les ‘’clans’’



Tous les espaces libres à l’intérieur du terrain urbain appartenant à la Commune sont exploités comme parkings de stationnement par les transporteurs publics clandestins et autres transports de personnes également clandestins. Ces parkings sauvages sont en nombre à travers la ville, ils gênent en premier lieu les riverains par leur comportement vulgaire et les obscénités qu’ils prononcent à longueur de journée sans respect aux voisins, la consommation d’alcool dans leurs véhicules au vu de tous, le jet d’ordures,  le changement des pneus usés abandonnés sur place. Les transporteurs doivent en principe payer le stationnement qui demeure aujourd’hui un manque à gagner pour l’APC. Les parkings doivent être réglementés avec comme condition le respect de l’environnement en premier lieu, le respect des voisins, ils doivent être soumis à une taxe d’au moins 500 dinars /jour. Cette somme sera une valeur ajoutée pour le budget de la Commune. Si on prend comme exemple, le quartier de Sidi Athmane, tous les trottoirs furent saccagés par les véhicules qui y stationnent, ce qui devient une charge pour l’APC, lors de l’aménagement de la cité.            

B. Boufaden
Samedi 8 Février 2020 - 15:37
Lu 304 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma