REFLEXION

TIARET : Une directrice reconvertit une classe en logement !



Ce qui s'est passé le lundi 25 février 2019 à Takhemaret, à quelque 100 km du chef-lieu de wilaya de Tiaret, a défrayé toutes les chroniques et a fait la une des événements de tout le territoire de la wilaya. En effet, les parents d’élèves et le staff enseignant, ont observé un sit-in devant l’entrée de l’école «Benzine Abdelkader», située en plein centre de la commune de Takhemaret, revendiquant une enquête et aussi le départ de la directrice d’école accusée  ouvertement d'avoir reconverti deux classes en un logement, avec des transformations qui ont porté atteinte à la réputation de l’école. Cette situation a provoqué l'ire des parents d’élèves qui ont auparavant adressé des correspondances à la directrice de l’éducation qui s'est déplacée sur les lieux et n'a pas caché son grand mécontentement face à cette situation chaotique et lors du rassemblement des parents d’élèves voulant expliquer les tenants et les aboutissants de cette scandaleuse affaire, le mari de la directrice d’école, exerçant ses fonctions comme agent de sécurité au sein d'un centre de formation professionnelle a fait recours à un gourdin et a lancé de sérieuses menaces à l'adresse des parents d’élèves les empêchant de s'approcher et les sommant au silence. Un policier voulant intervenir a été basculé par le mari de la directrice et en urgence, le policier, présentant des douleurs au niveau du bassin des suites de sa chute, a été évacué à la polyclinique, à quelque 500 mètres des lieux de l'incident et cet événement s'est passée sous les yeux de la directrice de l’éducation qui a promis de prendre de sérieuses sanctions, à commencer par le gel de fonctions de la directrice. Par ailleurs, le mari de la directrice a été arrêté par les services de police judiciaire relevant de la sûreté extra-muros de Takhemaret tout à noter qu'il était en possession d'une arme blanche, bien dissimulée dans la poche de son pantalon,apprend-on auprès de sources sécuritaires qui ajoutent que l’enquête est en cours. Par ailleurs, le maire de Takhemaret qui était présent sur les lieux a établi une décision signée par ses soins et dont le contenu serait l'expulsion et l'ordre de livrer les classes à l’école et pour sa part, la directrice d’école a présenté auparavant une décision de justice lui permettant l'exploitation des classes à  des fins d'habitation. Des aberrations et des carences qui ont conduit à une situation des plus critiques.             

 

A.Benrebiha
Mardi 26 Février 2019 - 16:28
Lu 677 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma