REFLEXION

TIARET : Saisie de 500 psychotropes "saroukh" par la BRI



Ce lundi 4 décembre 2017, le magistrat-instructeur près le tribunal de Tiaret a ordonné la mise sous mandat de dépôt d’un jeune âgé d’environ 30 ans, originaire de la ville de Tiaret pour les griefs: détention et commercialisation de drogue dure. En effet, et après exploitation d information faisant part de la commercialisation de comprimés de psychotropes au niveau de la cité «la gare», un guet-apens a été tendu et avec dextérité, les éléments de la BRI  sont intervenus et ont arrêté le mis en cause qui était en possession d’une quantité de drogue et la perquisition de son domicile suite à un mandat de perquisition délivré par le procureur de la république a permis de débusquer quelques 500 comprimés  de psychotropes connus sous le nom de "Sarroukh"(un psychotrope très dangereux qui incite à la violence), apprend en exclusivité «Réflexion" auprès d’une source sécuritaire qui ajoute que l’enquête est toujours en cours en vue d’un démantèlement du réseau qui active entre Oran et Tiaret. 

Abdelkader Benrebiha
Lundi 4 Décembre 2017 - 18:03
Lu 367 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma