REFLEXION

TIARET : Les citoyens de ‘’Marzouden’’ bloquent la route

Ce dimanche 11 mars 2018 aux environs de 8h,la majorité des habitants du douar "Marzouden" à quelque 15 km du chef-lieu de commune Ain-Kermes, laquelle commune est située à quelque 60 km au sud du chef-lieu de wilaya de Tiaret, ont bloqué le chemin de wilaya, le CW09 reliant Ain-Kermès à Tiaret, apprend le journal "Réflexion" en exclusivité auprès de sources généralement bien informées, qui ajoutent que les véritables raisons de ces contestations trouvent illustration dans les réticences observées par les responsables locaux eu égard aux anciennes et éternelles revendications des 164 familles de ce douar qui demeurent encore privées des bienfaits de l’ électricité depuis l’indépendance à nos jours et usant de pierres et d’autres objets hétéroclites.



Les habitants du dit douar ont fermé le CW09 durant près de 2 heures, ce qui a engendré une grande paralysie de la circulation au niveau de ce tronçon qui connait actuellement un trafic routier très important et ce n’est que l’intervention sage et vigilante du commandant de compagnie de la gendarmerie nationale qui a pu convaincre les pères de familles pour que la route soit libérée, évitant par ce fait tout dérapage ou autre incident comme ont tenu à nous informer nos sources des lieux-mêmes .Dans le même contexte, "Réflexion" a appris que les responsables locaux ont rebroussé chemin car étant convoqués à la wilaya, et après avoir été informés par le wali qui les a invités à répondre aux préoccupations des habitants et à ce titre, le chef de daïra en compagnie du P/APC ainsi qu’un représentant de la direction des mines se sont réunis avec 6 représentants du douar "Marzouden" leur avançant des promesses sachant que le projet de raccordement en électricité a été programmé cependant il y a une attente de levée de gel. Pour rappel, "Réflexion" a déjà tiré la sonnette d’alarme en avril 2009 (lire notre article intitulé: quand la marginalisation devient un art à Marzouden....et il est utile de souligner que le premier chemin des années 1900 et reliant Mascara à El-Bayadh de  faisait un passage au niveau de ce douar et s’appelait ‘’le chemin de jerryville".La grande certitude, c’est que xxxl’ actuel wali a hérité d’une situation catastrophiquexxxx en relation avec la répartition de l’énergie électrique sur le territoire de la wilaya et l’illustration la plus parfaite est le tronçon reliant Sougueur à Tiaret, long de 26 km où l’on remarque que tout ce chemin: une double voie bien éclairée et la distance qui sépare deux poteaux est de 20 mètres et chaque poteau comporte 2 lampes, un véritable repère de mauvaise gouvernance et de même pour le tronçon reliant Dahmouni à Tiaret et long de 17 km, le temps ou plusieurs douars du territoire de la wilaya restent depuis l’indépendance sous la clémence des bougies et chandelles. Mais jusqu’ à quand?? ..

Abdelkader Benrebiha
Dimanche 11 Mars 2018 - 19:45
Lu 208 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma