REFLEXION

TIARET : Le wali s'engage à prendre en charge les Associations à caractère social

S’inspirant de l’image très parfaite des différentes actions de solidarité, menées par des citoyens volontaires qui ont entamé des opérations de désinfection et ont aussi distribué des aides et des denrées alimentaires aux familles nécessiteuses et démunies, le wali de Tiaret et dans une logique de recensement et d'encadrement de ces activités, vient de faire appel à tous les citoyens désireux créer des associations à caractère social, soit celles relatives aux mosquées ou bien aux quartiers et localités.



Ces derniers sont appelés à se rapprocher de ses services pour leur prêter aide et assistance et ce par le biais d'un communiqué de presse adressé à notre rédaction, qui n'a pas précisé le nombre des associations qui ont brillé par leur absence durant l'ère devançant la pandémie, ni encore livré publiquement leur bilan et à cela s'ajoute un grand dysfonctionnement auquel se heurtent des fonctionnaires au niveau de la direction de la règlementation et des affaires générales et lesquels n'ont subi aucune formation ou recyclage leur permettant le traitement des dossiers de création d'associations en fonction avec les profondes mutations que connait notre société et dans ce contexte, plusieurs activistes ont vu leurs dossiers rejoindre les calendes grecques ,pour une simple raison ,l'absence de lois pouvant chapeauter leurs activités, en signalant que l'archaïsme des anciennes lois n'a pas fait objet de révision depuis des années, un mobile qui a motivé le recours à la clandestinité. Certains observateurs ont salué l'initiative du wali à prendre en charge ces citoyens voulant créer des associations et le sollicitent à établir un logiciel immunisé et un tableau local reflétant toutes les activités chapeauté par un jury indépendant versant dans les normes de qualification et d'évaluation d'une part et d'autre part, encourager ces associations à gérer les sources d'approvisionnement, par le biais d'octroi de crédits en vue de la création d'investissement et cette opération doit répondre à des critères de cohésion, de force de proposition et dynamique d'aspirations et ces 3 fondements dessinent le vrai visage de la société civile. En somme, l'appel du wali doit être suivi par des débats ouverts à toutes les franges de la société à Tiaret.

Abdelkader Benrebiha
Samedi 13 Juin 2020 - 17:04
Lu 588 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma