REFLEXION

TIARET : Le torchon brûle entre des entreprises et la direction de Sonelgaz

La consultation restreinte portant le numéro 224, a été la brèche "explosive" qui a fait naître un véritable blocage dans la communication entre la direction de Sonelgaz et les entreprises qui y sont affiliées, soit par sous-traitance soit par convention. En signe de contestations, certains gérants d’entreprise ont observé un sit-in élargi, en collant des banderoles, sur le fronton du siège de la direction de Sonelgaz SDO Tiaret, exprimant le refus des procédures engagées par la direction de SONELGAZ (Direction de distribution d’électricité et de gaz de SDO Tiaret).



Ces entreprises qui mènent leur mouvement de contestation sans relâche, citent en exemple leur exclusion d'une consultation de marché public, une consultation, qualifiée par les représentants des entreprises concernées comme étant illégales eu égard aux instructions des cahiers de charges, allant jusqu'à qualifier les procédures entamées par SONELGAZ de Tiaret comme étant de pures violations des orientations des cahiers de charges dont nous détenons des copies et à ce titre, certains représentants de ces entreprises nous diront: "Cette consultation est une véritable entrave aux bonnes traditions de cette entreprise et nous étions écartés sans aucun motif valable et légal et le processus entamé par le directeur est entaché de beaucoup irrégularités puisque le cahier de charges n'oblige pas de faire des coupures et il n'ya aucun appui juridique conformément  à l'article 46 de la décision 264 PDG du processus décisionnel d'exclusion des partenaires co-contractants défaillants qui peut nous exclure de cette consultation, nous diront certains représentants d'entreprises qui ajoutent qu'ils sont dotés d'une longue expérience et qu'ils viennent de tirer la sonnette d'alarme car plusieurs postes d'emploi sont menaces. Ces entreprises demandent l'application de la loi et la transparence régissant les marches publics selon les cahiers de charges en leur possession et ce pour éviter les spéculations portant atteint à leur entreprises et aussi à SONELGAZ-SDO Tiaret. L'on apprend de suite qu'une plainte a été déposée au niveau du procureur de la république dont l'objet serait les dépassements du directeur  et la même plainte a été déposée au niveau de la 6eme sûreté urbaine. Le directeur, pour sa part considère que les procédures entamées par ses soins sont légales et que ces entreprises visent leurs intérêts et le gain facile..."Actuellement notre entreprise passe par une étape très critique, illustrée par des créances dépassant les 100 milliards de centimes entre des abonnes et des administrations et j'ai fait appel à toutes les entreprises ceux ayant des registres relatifs aux travaux de gaz et ceux de l’électricité en leur notifiant qu'il s'agit de coupures d’électricité et de gaz et ils ont été saisi par e-mail qui définit le genre d’activités, en soulignant que les créances seront d'un apport considérable pour satisfaire les foyers en attente de raccordement en gaz ou en électricité..Ces entreprises, se basant sur les orientations des cahiers de charges, sont passés à la contestation alors que d’autres ont accepté et je ne peux pas annuler la consultation 224 et en des missions de bons offices, le directeur maintient sa position et considère que tout le processus qu'il a entamé est légal. Cependant, les entreprises qui ont entamé le mouvement de contestation voient autrement les choses et se sont convaincus que des dysfonctionnements sont maîtres des lieux et revendiquent une enquête à haut niveau. Pour l'heure, les entreprises ne baissent pas le bras et le directeur de SONELGAZ, appuyé d'un dossier compte aller très loin...Entre la revendication des droits et l'application à la règle du code des marchés, il y a un véritable fossé que seule une communication sérieuse se dresse comme horizon salutaire. Le bras de fer se maintient et les 2 côtés menacent d’étaler le linge sale et les dossiers explosifs.

Abdelkader Benrebiha
Samedi 7 Décembre 2019 - 15:46
Lu 613 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma