REFLEXION

TIARET : Le maire de Bougara placé sous contrôle judiciaire

Suite à une correspondance, adressée au procureur Général, près, la cour de Tissemsilt, par un élu de la commune de Bougara, à 80 km du chef-lieu de wilaya de Tiaret, une enquête a été ouverte par les éléments de la gendarmerie nationale de la brigade de Hamadia et est relative à la gestion de la collectivité locale de Bougara .



L'enquête a ciblé plusieurs marchés publics, les procédures d'ouverture de plis, la gestion du budget, et autres, apprend-on auprès de sources généralement bien informées, Nos sources ajoutent que d'autres dossiers ont été au menu lors du déroulement de l'enquête judiciaire ,menée par le magistrat-instructeur, près le tribunal de Theniet-El-Had, territorialement compètent à savoir: les listes des employés du filet social, les délibérations ainsi que des dysfonctionnements ayant entaché la répartition du budget communal, suivi d'une gestion très décriée. A ce titre ,le magistrat-instructeur ,près le tribunal de Theniet -El-Had, a ordonné la mise sous contrôle judiciaire de l'actuel maire de Bougara, ainsi que 3 membres de l'assemblée populaire communale,  3 responsables des commissions d'offre et le responsable du patrimoine communal, retenant contre eux les accusations suivantes: Abus d'autorité, falsification de documents officiels dont des délibérations, procédures contraires aux codes des marchés publics, ainsi que de fausses écritures au niveau des listes des employés du filet social, tout en signalant que l'instruction est en cours et eu égard aux lourdes accusations. Selon plusieurs observateurs à la wilaya de Tiaret, l'A.P.C de la commune de Bougara, se retrouve sous une sérieuse menace de l'article 43 du code communal 06/01 qui stipule que tout élu poursuivi par la justice, est automatiquement évincé de son poste jusqu'à ce qu’il soit innocenté. Cependant  l'application de cette loi, ne figure pas au menu des préoccupations de la direction de la règlementation et de l'administration générale et peut-être l'attente de la dissolution des assemblées populaires communales, serait salutaire à certains cercles ayant pignon sur rue. Pour l'heure, l'assemblée populaire communale de la commune de Bougara, qui relève de la wilaya de Tiaret, se trouve à la croisée des chemins.

Abdelkader Benrebiha
Mardi 1 Décembre 2020 - 14:24
Lu 296 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma