REFLEXION

TIARET : L’ancienne polyclinique d'Oued Lilli devient un lieu de débauche

Pour l'heure, l’ancienne polyclinique d'Oued Lilli, à 28 km du chef-lieu de wilaya de Tiaret, se trouve dans un état très critique et est devenue, une source d’inquiétude pour les uns et pour d'autres un lieu de débauche et d’aliénation et ce, selon plusieurs instances et franges de la société.



Cependant peu de gens, connaissent l’historique de cette ancienne polyclinique dont l’enveloppe de 12 millions de dinars qui n'a pas trouvé «preneur"  a été renvoyée au ministère de la santé et la population dans des conditions "énigmatiques", apprend-on auprès du docteur Katbi, directeur de l'E.P.S.P de Rahouia. Joint, par téléphone, ce dernier nous a officiellement informés sur l'historique et les différentes escales de propositions émises par les milieux officiels. En effet, notre interlocuteur, dira qu'au temps de l'ex-wali Bousmaha et l'ex-directeur de la santé et la population, Mr Chagouri, 2 opérations de réhabilitation ont été lancées et ce concernant 2 polycliniques à savoir : celle de Sidi-Ali-Mellal et celle d'Oued Lilli, dont il est question et une enveloppe de 12 millions de dinars a été débloquée pour chaque polyclinique, séparément. Il est à noter que celle de Sidi-Ali-Mellal a été réalisée et celle d'Oued Lilli, a fait l’objet de réticences et dont le mobile, a été l'existence d'une expertise au niveau de l'A.P.C d'Oued Lilli, déposée par les services du C.T.C , laquelle stipule la démolition, pure et simple. Cette expertise, nous dira notre interlocuteur, a créé des dissidences dans le menu des discussions et des propositions entre les responsables à l’époque et l’élaboration d'un procès-verbal authentifiant le confortement de la bâtisse, loin d’accélérer la cadence des travaux, a rejoint les calendes grecques, faisant heurter, les responsables locaux à la non-consommation du budget et le retour de l'enveloppe au budget du ministère. Se voyant dans la contrainte de répondre aux préoccupations des citoyens, revendiquant une polyclinique, l’ex-wali Bousmaha, a émis son accord à l’affectation de la bibliothèque communale pour assurer les prestations de services de la polyclinique. ‘’Cette décision de réaffectation de la bibliothèque communale, nous a coûté des hauts et des bas et même à recourir à certains établissements hospitaliers pour nous approvisionner en matériel et autres équipements et actuellement, cette  polyclinique (ex-bibliothèque communale) fait la fierté des citoyens, quant à l'ancienne polyclinique, est devenue une «honte», faute d'une réelle prise en charge », nous confirme notre interlocuteur, qui ajoute que le projet de réalisation d''un hôpital de 60 lits, fait l’objet d'un arbitrage au niveau du ministère de la santé. Par ailleurs et selon certains milieux sécuritaires, le dossier de l'ancienne polyclinique, vient de refaire surface et une enquête très approfondie est au menu des décideurs.

Abdelkader Benrebiha
Samedi 27 Juin 2020 - 17:20
Lu 663 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma