REFLEXION

TIARET : 800 autorisations de forages accordées



En visite d’inspection et de travail à Tiaret, le ministre des ressources en eau a déclaré que la priorité de son secteur, sera désormais l’alimentation en eau potable et c’est d’ailleurs l’engagement de tout le gouvernement qui veille à l’inscription des projets en vue de l’approvisionnement en eau potable et que 3 millions d’habitants sont concernés à travers tout le territoire national et ce, avant le mois sacré du Ramadan en ajoutant que les intempéries ont été d’un impact salutaire en enregistrant un taux précieux au niveau des barrages répartis sur le territoire national et lequel est estimé à 63% et concernant Tiaret, les barrages ont fait le plein à 100%. Dans le même contexte, le ministre a déclaré que le recours aux hautes technologies a apporté ses fruits citant en exemple; le barrage de Beni-Haroun, lequel est géré via des satellites algériens. Abordant le volet du M.A.O  et lequel projet vise l’amélioration de la production agricole, le ministre a rappelé que les opérations de dessalement de l’eau de mer toucheront les wilayas de Mascara, Relizane et Tiaret et que cette opération a connu un élan qualitatif très avancé et touchera 19 régions de la wilaya de Tiaret et dans le même contexte, le ministre a rappelé que les petits barrages et les grandes retenues collinaires seront affectés à l’agence nationale des barrages qui sera responsable de leur gestion et qu’une enveloppe de 150 milliards de cts a été réservée à la wilaya de Tiaret et inscrite en programme d urgence. Les escales du ministre Necib ont été salutaires pour certaines communes à l’exemple de la commune de Sidi-Bakhti où le ministre a inauguré un projet d’alimentation en eau potable à l’adresse de 6000 habitants et à Takhemaret, le ministre a fait un constat relatif au périmètre d’irrigation qui résout de grands problèmes et demeure un véritable nerf économique pour la région.  Cependant, le gigantesque projet reflété par la prochaine réalisation  d’une grande station d’épuration à Frenda a suscité l’attention du ministre eu égard à son impact et à cela s’ajoute le projet d’alimentation en eau potable à partir de Chott Chergui et qui alimentera les communes suivantes: Frenda, Ain-Kermes, Rosfa, Medrissa, Sidi- Abderrahmane, soit une population estimée à près de 150.000 habitants et en marge de sa visite qui s’est étalée sur deux jours. Le ministre a rappelé que ses services ont accepté et  notifié 800 autorisations de forage parmi 4.000 dossiers déposés au niveau de la direction des ressources en eau.  
         

 

Abdelkader Benrebiha
Mercredi 4 Avril 2018 - 14:31
Lu 254 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma