REFLEXION

TIARET : 500 quintaux de blé saisis à bord de deux camions

Une quantité de 500 quintaux de blé d’importation, connu sous le nom de ‘’Jumbo’’ a été saisie à bord de deux camions de marque ‘’Isuzu’’ lors d’un contrôle routier dressé par une patrouille motorisée de la gendarmerie Nationale à Ksar-Chellala. Le produit saisi a été orienté vers le laboratoire régional pour d’éventuelles analyses.



Lors d une patrouille motorisée, les éléments de la gendarmerie nationale relevant de la compagnie de Ksar-Chellala, à quelque 120 km du chef-lieu de wilaya de Tiaret et juste au niveau de l’entrée ,tout prés du chemin menant vers la commune de Zmalet Emir Abdelkader, ont intercepté deux camions de marque «Isuzu" qui ont fait objet de suspicion eu égard à plusieurs mobiles et passés au contrôle au peigne fin, ces deux camions ont été trouvés, chargés de blé d’importation, visiblement remarquable. Ce blé dans tous les milieux agricoles, est connu sous l’appellation de  "Jumbo" tout à signaler que la quantité a été estimée a 500 quintaux, apprend-on auprès d une source sécuritaire qui ajoute que ces deux camions en provenance de la wilaya de Djelfa dont la destination demeure toujours inconnue. Notre source indique que la saisie a été dirigée vers le laboratoire régional pour     d’éventuelles analyses. Dans le même contexte, les mêmes éléments de la gendarmerie nationale relevant de la compagnie de Ksar-Chellala, ont arrêté 2 camions de marque "Volvo», chargés de blé d’importation au niveau de la commune d’Ain-Dzarit, à quelque 35 km du chef-lieu de wilaya de Tiaret,  lesquels ont fait l’objet des mêmes procédures sans pour autant connaitre ni leur provenance ni encore leur destination. Pour simple rappel, ce qui se passe à Tiaret défraie la chronique sur les chiffres avancés relatifs à la production céréalière locale où les objectifs devraient atteindre les 5 millions de  quintaux. Ce n’est pas le cas, puisque certains silos s’engrangent de blé d’importation, le temps où la wilaya de Tiaret est réputée être à vocation agro-pastorale et le grenier de blé de l’Afrique du nord et à ce titre, le ministère de l’agriculture se démarque ouvertement de cette donne et aucune visite n a été programmée alors que la wilaya de Tiaret est appelée à jouer un grand rôle pour l’ère de l’après-pétrole. En outre, l’investissement en agriculture demeure le dernier souci des responsables concernés, et aucun projet d’agro-alimentaire n’a vu le jour et les ruées vers les investissements s’expliquent par la récupération d’assiettes foncières reflétant des réticences énigmatiques des services agricoles qui manifestent une  passivité tendancieuse à l’égard des biens immobiliers qui servent certains projets et investissements médiocres à l’exemple de la CASSAP de Takhemaret qui devait servir les objectifs agricoles et laquelle a été offerte à un investisseur pour un projet de contrôle technique, ce qui démontre que des décisions brusquées ont toujours été fidèles aux leaders de la mauvaise gouvernance. Pour l’ heure, la grande question qui se pose dans les milieux des fellahs, c’est la destination de la saisie du blé d’importation qui sert chaque année à certains responsables de garder la balance de la production locale qui s’est vraiment démarquée de ses objectifs. Nous y reviendrons.

Abdelkader Benrebiha
Mercredi 22 Août 2018 - 19:19
Lu 589 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma