REFLEXION

TIARET : 2 directeurs d’écoles suspendus par la Directrice de l’éducation



De source généralement bien informée, l’on apprend que juste après le départ des membres de la commission d’enquête dont deux inspecteurs centraux au niveau du ministère de l’éducation nationale, Mme Boukabous Hadouda, directrice de l’éducation de la wilaya de Tiaret, a pris la décision de suspension de deux directeurs, celui du lycée "Bouchouareb Naceur" de Sougueur et celui du C.E.M "Belfedhal Mokhtar" de la commune de Tousnina. Cette décision de suspension est venue suite aux événements qui ont été générés par une situation conflictuelle entre les deux directeurs, qui après un échange de violentes altercations autour de la mutation d un agent de cuisine exerçant ses fonctions au niveau du CEM de Tousnina vers le lycée de Sougueur et voulant intervenir pour empêcher cette mutation, le directeur du CEM de Tousnina a été violemment agressé par le directeur du lycée de Sougueur qui lui a dirigé un coup de tête  en plein visage. Le laissant par terre dans une marre de sang et bienheureusement, la victime a été évacuée d’urgence a l’hôpital et s’en est sorti avec 3 points de suture et a failli perdre son œil. Cette agression a été dénoncée par tous les milieux enseignants qui ont même observé plusieurs sit-in, voire des grèves et des arrêts de travail au niveau du lycée "Bouchouareb" de Sougueur ou les professeurs ont revendiqué le départ de l’auteur de l’agression: le directeur du lycée. Cette impasse créée par ce conflit avec tous les dysfonctionnements qui se sont révélés, a incité les professeurs à adresser des correspondances à la haute instance de l’éducation et par conséquent, la ministre d’éducation nationale a dépêché deux inspecteurs centraux pour auditionner les deux directeurs en présence d’un représentant des professeurs comme il y a lieu de rappeler que la décision de la directrice d’éducation est provisoire dans l’attente du rapport qui sera établi par la commission d’enquête ministérielle dans les prochains jours et selon plusieurs milieux enseignants, la décision de suspension de la victime, est a revoir et a été qualifiée de trop abusive et dans ce sens, certains syndicats ont adressé  des correspondances à la tutelle ministérielle dénonçant la décision prise a l’encontre du directeur agressé            

Abdelkader Benrebiha
Samedi 13 Octobre 2018 - 18:26
Lu 501 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 19-12-2018.pdf
2.77 Mo - 18/12/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+