REFLEXION

TIARET : 2 ans de prison pour 2 faussaires à Rechaiga



Le magistrat-instructeur, près le tribunal de Mahdia, à quelque 50 km du chef-lieu de wilaya de Tiaret a condamné un magasinier et un fellah, à une peine de 2 ans de prison ferme assortie d'une amende de 200.000 dinars algériens, pour chacun d'eux, retenant contre eux les griefs de falsification de documents officiels, de faux et usage de faux, apprend-on auprès d'une source sécuritaire qui ajoute que cette affaire a été débusquée par l'ex-directeur de la CCLS de Mahdia, qui a dépêché une commission d'inspection à différents magasins dont le principal pointé du doigt, celui de la commune de Rechaiga et ce,  pour vérification de l’authenticité des documents en vigueur et qui servent au contrôle de toutes les procédures d’entrées et de sortie de tous les produits céréaliers et il est d'utilité de rappeler que l'ex-directeur a procédé à un changement radical des écritures figurant sur les documents, en notant le service concerné ainsi que le logo de la CCLS, avec bien sur le sceau de chaque direction et ce, pour la bonne maîtrise de gestion et aussi la délimitation des responsabilités en cas de quelconques dysfonctionnements et ces procédures, faudrait-il le rappeler ont été sources de mécontentement de certains employés qui avaient beaucoup d’intérêts à ce que l'anarchie règne pour permettre des pénétrations à la mafia du Jumbo qui a fait main basse. Ces procédures entamées par l'ex-directeur ont permis à la commission de découvrir des bons de dépôt de grandes quantités de céréales estimées à des centaines de quintaux et portant des anciens sceaux. Cette découverte a permis à l'ex-directeur de dépêcher une autre commission d’enquête qui s'est heurtée à des dysfonctionnements majeurs, des falsifications de documents officiels qui ont permis aux opportunistes de livrer des centaines de blé importé "Jumbo" qui a été derrière des enrichissements illicites de plusieurs opportunistes et  un dépôt de plainte a permis aux éléments de la gendarmerie nationale relevant du groupement territorial de la wilaya de Tiaret de découvrir le pot-aux-roses, après de profondes investigations ayant touché des bons de livraison portant d'anciens sceaux qui n’étaient plus en vigueur et à ce titre, les principaux présumés-auteurs de falsification de documents en sont un fellah et un magasinier, relevant de la commune de Rechaiga, tout à signaler que d'autres opportunistes sont dans le viseur des enquêteurs.      

A.Benrebiha
Mercredi 30 Janvier 2019 - 17:01
Lu 351 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma