REFLEXION

TELEVISION : Belhimer souligne "l'urgence" de réguler les chaînes privées

Le ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, a souligné dimanche que l'une des tâches majeures du plan d'action du secteur consiste à réguler et à organiser l’activité des chaînes de télévision privées, affirmant que cette "urgence" est dictée par le traitement de l'actualité nationale "subjectif et contraire à la déontologie", observé par certaines chaînes.



"L’urgence de réguler cette activité est dictée par le traitement subjectif et contraire à la déontologie, voire subversif, de certaines chaînes privées à l’encontre de notre pays",  a-t-il déclaré dans un entretien accordé au quotidien El Watan. Une démarche qui "permettra l’encadrement des chaînes de télévision privées par la loi algérienne" et "contribuera aussi à l’amélioration de l’exploitation des capacités du satellite -Alcomsat-1-", a-t-il estimé. Il a expliqué, à ce titre, que "la révision de la loi organique sur l’information va inévitablement engendrer la révision de la loi relative à l’audiovisuel, notamment en ce qui concerne l’élargissement du champ audiovisuel au privé pour englober les chaînes à caractère général et non plus –thématiques-, comme elles sont injustement qualifiées aujourd’hui". M. Belhimer a fait savoir, à ce propos, que ces chaînes de télévision privées, au nombre de cinquante (50) et qui s’adressent au public algérien, sont "régies par le droit étranger". "Six (6) chaînes seulement ont bénéficié d’une accréditation provisoire pour l’ouverture de bureaux de représentation en Algérie", a-t-il précisé, rappelant à ce sujet que "ces accréditations ne représentent nullement des autorisations pour la création de chaînes de télévision privées". Il a rappelé, dans ce contexte, qu’en application de la loi relative à l’activité audiovisuelle qui représente le cadre juridique organisant le champ audiovisuel, les chaînes publiques et privées activant en Algérie sont "encadrées par trois textes réglementaires encore ineffectifs". Le ministre a annoncé, en outre, la finalisation du premier réseau de Télévision numérique terrestre (TNT) qui remplacera la Télévision analogique, comme fixé par l’Union internationale de télécommunication (UIT), à compter du 17 juin 2020.

Ismain
Dimanche 23 Février 2020 - 17:17
Lu 366 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 01-04-2020.pdf
3.71 Mo - 31/03/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+