REFLEXION

Soyez indulgents



En Algérie, peu d’opposants font bonne figure car les carences de leur discours sont criantes. Leur malhonnêteté est criante aussi. Malhonnêtes parce qu’ils veulent nous faire croire que seul Bouteflika incarne le régime dans ce qu’il a de plus filou et abject en Algérie. Malhonnêtes parce qu’ils tentent de dissimuler l’hétérogénéité du système politique algérien et la multitude de ses centres de décision. Malhonnêtes parce qu’ils tirent sur une ambulance et ne disposent, eux-mêmes, d’aucun projet politique ou économique concret.L’opposition ne se résume aucunement à semer la confusion dans les esprits des Algériens. Une confusion savamment entretenue aussi par la presse nationale qui gonfle à son tour le ballon des rumeurs les plus folles. Mort, au coma, malade, non il s’est rétabli, la santé de Bouteflika ne résoudra jamais les problèmes des Algériens. Qu’on arrête donc de réduire toutes les misères du pays à la seule maladie de Bouteflika. Il est devenu maladif  de rythmer la vie de l’Algérie par les problèmes de santé d’un Président de la République.  Il est devenu malheureux que notre pays subisse un état d’aphasie exceptionnel à cause d’un débat byzantin d’une inutilité extrême. Oui Bouteflika, est un être humain et non pas un immortel sorti d’un récit mythologique grec ou romain. Finalement ce terrible drame humain souligne avant tout l’impuissance des Algériens, opposants ou partisans de l’ordre établi, à imaginer des réformes structurelles nécessaires pour donner une nouvelle impulsion à leur pays.

Said
Mercredi 8 Mai 2013 - 18:59
Lu 270 fois
Edito
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 11-12-2019.pdf
4.94 Mo - 10/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+