REFLEXION

Sidi el Medjdoub au bord de la catastrophe



Qui des  habitants autochtones de la ville de Mostaganem et même des aborigènes n’entend pas parler ou se souvient du bel site de Sidi el Medjdoub dans les belles années d’antan, lorsqu’il faisait bon y vivre. La quiétude de jadis s’est désormais transformée en angoisse, notamment pour les habitants qui se sont aventurés à construire des villas à prix fort  et qui se voient aujourd’hui menacés par le glissement de terrain qui gagne quelques avancées à chaque fois qu’il pleuve. De prés, pour le commun des mortels on croit à un vrai cratère où à un tremblement de terre, et tout ceci se passe à la grande léthargie de nos responsables et élus du peuple qui ont eu toujours d’autres chats à fouetter. Le danger éminent que courent plusieurs habitants a été rapporté par la presse écrite, pour alerter nos responsables à agir avec célérité afin d’épargner ces pauvres habitants du mauvais sort qui peut frapper à tout moment, notamment en ces jours de mauvais temps où la pluviométrie est annoncée en abondance. Pourtant, il suffit de prendre l’initiative, et le problème devient mineur où presque insignifiant. Il suffit  d’engager  un où quelques entrepreneurs chevronnés et professionnels pour remblayer  ces  glissements de terrain et remettre le site sur pied avant que ce laisser-aller ne se transforme en une vraie catastrophe pouvant se répercuter sur des vies humaines et matérielles que seul Dieu en pourra mesurer les conséquences.  En 2011, des catastrophes  d’une grande ampleur dues à la fureur de la nature ont touché des pays tels que le japon, la Thaïlande et bien d’autres, mais vu l’efficacité, le savoir faire, et le caractère  de servir autrui avant de se servir sois même,  critères de la forte personnalité qui caractérisent  les responsables et élus d’autres pays, ces derniers ne reculent devant rien, ils mettent même leur vie en danger pour être au service du citoyen, et par conséquent avoir  la conscience tranquille une fois que la mission fut accomplie.  Alors pourquoi nos responsables ne s’imprègnent t’ils pas  au lieu de passer leur mandat à s’attirer la foudre de la société.              

Réflexion
Mardi 17 Janvier 2012 - 11:15
Lu 359 fois
Edito
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 11-12-2019.pdf
4.94 Mo - 10/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+