REFLEXION

Scandales à la pelle, acte 2



Scandales à la pelle, acte 2
Moul firma, était invité hier, chez son ami à la cité les mandarins (HLM) pour voir ensemble le match final de la CAN. Peiné de voir l’état délabré de ces immeubles, qui n’ont pas été gâtés par une opération de réhabilition comme ceux du centre-ville, Moul firma, maudit, tous les maires qui se sont succédés à l’hôtel de ville, d’avoir délaissé cette cité, sollicitant Ami Salah de leur réserver le même sort que Amar Ghoul, qui par son emprisonnement vient de donner une double joie au peuple algérien, la joie de la finale de l’équipe nationale et la joie de la fin du match du grand brosseur de Boutef, le vieux jeune aux cheveux corbeau. Son ami avec un sourire qui flottait sur ses lèvres, avance vers la fenêtre du salon et dit à Moul firma : tu vois cette grande villa en jaune, là en face avec les deux garages, Eh bien, elle appartient à un fonctionnaire de la commune de Mostaganem ! Moul firma, interrompt son interlocuteur pour l’interroger s’il s’agit bien du petit fonctionnaire qui a été impliqué dans la scabreuse affaire de la gestion de la commune, le barbu moderniste, qui a été limogé par l’ancien wali sur fond de scandales de faux permis avant d’être réhabilité par l’actuel maire en poste supérieur ? Effectivement, lui répond son ami, il s'agit bel et bien de la personne que tu décris ! D’un sourire forcé, Moul firma qui s’efforce de cacher sa colère, lâche ses mots : C’est un archi milliardaire qui joue au pauvre malheureux. Alors, je dirais plus, ajoute Moul firma :’’ ce bonhomme, en plus de cette villa, il a deux autres villas, une à la cité ‘’Moucheti’’ et la deuxième à côté des fourrières de la commune à Debdeba, ceci sans parler des visites des ‘’Omra’’ et  ‘’Hadj’’, chaque année, et les deux entreprises au nom de ses proches’’, martèle, Moul firma,  avant de couper la parole à son ami pour lui demander , comment il a fait tout ça au vu et au su des autorités locales et des services de sécurité ? Alors, je vais vous confier un autre secret, répond Moul frima à son ami. ‘’Moul les villas’’, a été nommé par le maire au poste de premier administrateur de la commune, sans profil administratif  et a placé également, tous les fonctionnaires qui étaient impliqués dans l’affaire de l’ancien maire, dans des postes clés, chargés des affaires des marchés publics et autres ! Des nominations douteuses ! Ça sent le parfum du miel ! Moul firma, navré par les décisions zélées du maire Flniste, ne mâche pas ses mots pour dénoncer ces fonctionnaires, ayant joué du coude pour se tailler de bonnes places dans le cabinet du maire, à commencer par Moul les villas ? Etonné de voir son ami, cachant un petit sourire sur les lèvres, Moul frima, curieux de savoir ce que dissimule ce sourire hypocrite, il demande à son ami le pourquoi de cette attitude curieuse. Son ami lui dit : Ne me dit pas que tu vas raconter les scandales de l’affaire Tahrat ? Moul firma lui répond eh bien tu commences à comprendre mon ami, car c’est l’histoire de ‘’Moul les villas ‘’ et les 40 voleurs et c’est cette affaire qui cache les secrets des villas, alors… Wet And See !    

Réflexion
Vendredi 19 Juillet 2019 - 19:18
Lu 789 fois
Moul Firma
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 19-08-2019.pdf
2.78 Mo - 18/08/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+