REFLEXION

SURETE DE WILAYA DE MOSTAGANEM : La police sensibilise contre le coronavirus

Face à la prolifération du covid 19 à Mostaganem , à l’instar des autres wilayas du pays, la police nationale sensibilise sur le terrain, les citoyens contre la pandémie qui a fait plusieurs morts et ce, sans compter les hospitalisations de personnes qui se multiplient de jour en jour au niveau national, saturant les hôpitaux et fatiguant un personnel médical et paramédical déjà harassé.



En effet, la lutte contre la COVID-19 est menée sur tous les fronts à la fois, elle  a mobilisé toutes les autorités de la ville de Mostaganem à l’instar des autres wilayas du pays. Dans ce contexte, la  sûreté de wilaya a organisé ce jeudi passé, une opération de sensibilisation de grande envergure, dans le cadre des mesures barrières du protocole sanitaire de la covid-19. L’augmentation des cas liés à la pandémie de cette deuxième vague, a nécessité une descente  sur le terrain pour mieux expliquer aux citoyens la dangerosité  de ce virus toujours présent qui ne cesse de se propager causant des dégâts humains. Malheureusement, il s’agit d’un virus qui ne circule pas, mais est véhiculé par le citoyen qui ne respecte pas les mesures barrières en vigueur. C’est dans ce cadre, que les forces de l’ordre se sont déployées à travers la ville de Mostaganem et particulièrement, là où sont concentrées les populations, à savoir : Centre- ville, Ain-Sefra où se dresse quotidiennement le marché à ciel ouvert, sous le pont  du 17 octobre, à proximité du marché couvert, etc… Il a été constaté au cours de cette journée que généralement tous les commerces respectent le protocole sanitaire et exigent de la clientèle le port du masque pour son accès au magasin. Pour ce qui est du transport des voyageurs, les chauffeurs de taxis transportent dans leurs véhicules 3 passagers au lieu 4 avec port de masque obligatoire. Quant à la gestion des bus de transport, c’est la le point noir, au lieu de procéder à des arrêts uniquement, ils stationnent plusieurs minutes,  ce qui donne lieu à un afflux de passagers ne respectant pas la distanciation physique. Il a été aussi constaté qu’il existe un autre point noir auquel, il faudrait y remédier, c’est le port du masque. Cette bavette  de protection, beaucoup de citoyens la porte soit sous le menton soit autour du cou, ne donnant lieu à aucune protection. Les policiers dans le cadre de leur intervention, ont expliqué le rôle très important du masque qui protège tout le monde.  Au terme de cette campagne, M. Hamouni Mohamed chef de sûreté a expliqué que la sensibilisation du citoyen ne sera plus sporadique mais régulière avec l’application stricte de la loi. En ce sens, un bilan  rendu public par la sûreté de wilaya de Mostaganem fait état de 5602 infractions pour non port du masque, dont 669 ont été enregistrées au cours de la semaine écoulée. La source ajoute que 9079 commerces ont été contrôlés dont 875 durant cette semaine.  

Belayachi Nabioussi
Vendredi 20 Novembre 2020 - 15:07
Lu 263 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma