REFLEXION

SURETE DE MOSTAGANEM : Démantèlement d’un réseau de trafic de psychotropes



 Les forces de la brigade de lutte contre la drogue relevant de la sureté de wilaya ont procédé sur la base d’information à l’opération du démantèlement d’un réseau spécialisé dans le trafic de comprimés de psychotropes et de falsification d'ordonnances médicales, en vue d’obtenir des psychotropes à des fins de trafic, a indiqué mercredi un communiqué de la cellule de communication des services de la sûreté de wilaya. En effet, l’information indique la présence des ordonnances médicales suspectes portant le cachet et la signature de plusieurs médecins relevant de l’hôpital « Che Guevara » , et ce pour l’obtention de médicaments de psychotropes. L’enquête menée par la police dans cette affaire a conduit à l’identification du principal suspect , il s’agit de CH.M.A, car ce dernier collecte des copies des cartes d'identité nationales de certaines personnes, dont son épouse, pour ensuite les présenter à un des infirmiers qui est âgée de 50 ans, pour que ce dernier procède à la prescription d'ordonnances médicales suspectes , en vue d’obtenir des psychotropes de type « Lyrica » avec différentes doses ( 50 mg et 150 mg), les ordonnances en question contiennent le cachet et la signature de certains médecins relevant de l’hôpital « Che Guevara » sans leur connaissance de cet acte. Où le principal suspect, qui demeure toujours en fuite, emmène les gens porteurs de fausses ordonnances à la pharmacie en vue d’obtenir des psychotropes, et les commercialiser de façon illégale. Par la suite, l’enquête a révélé que les porteurs de fausses ordonnances ne sont pas inscrits dans les registres de l'hôpital. Après la confrontation avec les faits reprochés à l’ encontre des suspects, ces derniers ont reconnu d’avoir coopéré avec le principal suspect dans cette affaire et qu’ils n’ont eu aucun contact préalable avec les médecins dont leur cachet figure dans les fausses ordonnances. Pour le délit de détention de comprimés de psychotropes de façon illégale à des fins de commercialisation, falsification d'ordonnances médicales, d'usurpation d'identité et de négligence, les mis en cause ont été présentés devant le parquet de Mostaganem suite auquel l’infirmier a été placé sous mandat de dépôt alors que les autres accusés ont été placés sous contrôle judiciaire, a-t-on ajouté.                

G.Yacine
Mercredi 26 Décembre 2018 - 16:53
Lu 643 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 20-03-2019.pdf
3.16 Mo - 19/03/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+