REFLEXION

SUITE AUX EMEUTES SUR LE CAMPUS : L’université de Bouira fermée jusqu’à nouvel ordre

L’Administration de l’université Akli Mohand Oulhadj de Bouira a décidé la fermeture provisoire de l’université et la suspension de toutes les activités pédagogiques et scientifiques, à partir de mercredi, jusqu’à nouvel ordre.



Réuni mardi en fin d’après-midi, le Conseil d’administration de l’université Akli Mohand Oulhadj de Bouira, présidé par le recteur Moussa Zireg, a décidé et contre toute attente de la fermeture de tous les départements. La cause : la dégradation de la situation et les conditions de scolarité au niveau du campus après les incidents déplorables survenus notamment mardi après-midi dans le sillage des protestations contre le blocage d’un amendement sur Tamazight. Le communiqué de l’Administration, parle d’« actes déplorables » et regrette aussi « l’absence de raison et de responsabilité, deux piliers sur lesquels repose toute institution universitaire». « Après un examen de la situation et afin d’éviter toute dérive, il a été décidé la suspension des cours et toutes autres activités scientifiques et pédagogiques à partir de mercredi », annonce l’administration qui promet "l’application stricte de la loi contre les personnes ayant porté atteinte à l’ordre dans l’enceinte de l’université". Il est à signaler que des affrontements entre étudiants de l’université Akli Mohand Oulhadj de Bouira et les services de police ont éclaté ce lundi à proximité du campus, a-t-on constaté sur place. Les étudiants empêchés par un diapositif impressionnant des forces antiémeutes de sortir dans la rue pour marcher contre le blocage d’un amendement sur la promotion de la langue Amazighe, s’en sont pris aux policiers présents sur les lieux. Quelques jets de pierres ont été lancés en direction des policiers qui ont répliqué avec des gaz lacrymogènes. Par ailleurs,  la grève enclenchée par des lycéens s’est poursuivie dans la wilaya de Bouira. Plusieurs établissements scolaires implantés dans des communes berbérophones de la wilaya ont été paralysés ce lundi par la grève décidée par des élèves.

Ismain
Mercredi 13 Décembre 2017 - 19:50
Lu 542 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 15-12-2018.pdf
2.64 Mo - 14/12/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+