REFLEXION

STIDIA : Ouled Amar, le douar qui manque de tout !



Un pauvre  pâté de maisons, pas trop loin du chef lieu communal de Stidia, souffre la misère d’un laisser-aller qui ne dit pas son nom.  Voilà une situation arrogante et irresponsable d’un certain « je-m’en-foutisme »  qui perdure. .. Dans ce coin perdu de la wilaya de Mostaganem ; ses  méandres faites de semblants de ruelles ne connaissent pas le réseau d’assainissement, encore moins le bitume et ni  même un stade de proximité pour les jeux et loisirs qui sont une nécessité incontournable. Il faut voir pour croire que les eaux sales  stagnent à la surface du sol, un peu partout et deviennent un véritable bouillon de culture de germes pathogènes dégageant une odeur putride. Tout se passe dans ce pauvre douar oublié comme si le temps est suspendu à un autre âge du temps passé  et dommage que  la santé des enfants et des citoyens en général, n’a, aucune espèce d’importance, apparemment pour certains  responsables de la Commune. La pollution de notre environnement est source de plusieurs maux et ce sont nos enfants qui en pâtissent le plus au point de vue santé  avec les conséquences que l’on sait. Pour la seule école  portant le nom du chahid  « Ould-Ammar »,il n’est pas exagéré de dire qu’elle  ne ressemble à un aucun établissement scolaire décent, dans une République  qui se respecte, au moins par respect à la notion d’enseignement  et aux martyrs .Un habitant que nous avons croisé par hasard a fait une réflexion subtile et pertinente en disant : « c’est bientôt les élections présidentielles et je pense que les autorités locales vont faire nettoyer à la va-vite, juste pour  l’événement  du scrutin ; les encadreurs du bureau de vote seront contraints de rester au niveau de l’école faisant office de bureau de vote, de 07 heures à 23 heures. C’est un scénario que nous avons déjà connu puis, notre douar retombera dans l’oubli et le silence. J’ai bien peur que ce serait le cas, puisque les promesses non tenues, c’est de la vieille histoire et j’espère me tromper, pour cette fois… ».        

Y.Zahachi
Mardi 24 Septembre 2019 - 17:55
Lu 355 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 21-09-2020.pdf
1.94 Mo - 20/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+