REFLEXION

‘’SOUK ERRAHMA’’ DE LA MAIRIE DE MOSTAGANEM : Pour un sachet de lait, c’est le rush!

Sur les hauteurs de l’aile droite de la Mairie, juste sur l’aire d’avant l’entrée au jardin public « Emir Abdelkader », c’est un spectacle décevant qui s’offre à la vue .Voir toutes ces ménagères et pères de famille faire la chaine, agglutinés et grognant, devant le minuscule stand de « Giplait »,pour un sachet de lait à 25,00 Da!



En effet, d’après les diverses sources d’information, avec une capacité de production de 60.000 litres par jour, l’unité « Giplait » de Mostaganem produirait quelques 50.000 litres quotidiennement. De l’avis général, cette quantité est nettement loin de répondre à la demande normale des consommateurs de Mostaganem sachant que certaines quantités sont distribuées en appoint aux localités limitrophes comme Relizane, Arzew et Oran. Aussi, selon des informations crédibles, une étude publiée en 2017 par l’Association des producteurs algériens de boissons (APEB), avait été révélée que la moyenne de consommation, par personne, en lait pasteurisé, en sachets est de 66,1 litres/an. Sur cette base et compte tenu que la population de la commune de Mostaganem compterait près de 300.000 habitants, un simple calcul arithmétique montrerait un besoin de 50.000 sachets de lait par jour, en moyenne (sans tenir compte des périodes de consommation de pointe) .Selon ce raisonnement, on déduit qu’il y a un grand déficit, en matière de disponibilité en lait reconstitué, en sachet. Ainsi, l’insuffisance et parfois la rareté, du fameux sachet de lait à 25,00 Da est devenue un problème récurrent pour les consommateurs de la wilaya de Mostaganem dont la population actuelle friserait le million d’habitants selon des estimations raisonnables. D’autre part, il faudrait bien comptabiliser également la demande en lait, en sachet notamment, qui serait induite par les quelques millions qui viendraient séjourner, pendant une bonne période, dans la wilaya de Mostaganem sachant que sa population frise déjà le million d’habitants. Bien que ce problème ait fait déjà couler beaucoup trop d’encre dans la presse écrite, il semble que ce sujet refait surface en ce début de période de Ramadhan. Très prisé, particulièrement en cette période par les familles Mostaganémoises, le lait est une denrée alimentaire pratiquement incontournable et sa demande explose littéralement en ces moments. Le Premier Ministère avait prévu cette sorte de crise et avait promis des mesures préventives de « saturation du marché » en précisant qu’elles seront accompagnées de « l’application ferme de la loi contre tous les auteurs de détournement de la poudre de lait, fortement subventionnée par l’Etat, au bénéfice des consommateurs », a-t-il été affirmé récemment .Entre- temps, les consommateurs Mostaganémois se posent bien des questions sur  cette crise du sachet de lait qui persiste et signe son installation dans la durée en dépit des promesses qui n’ont jamais été tenues jusque là. Est-ce que les chefs de l’Exécutif de la wilaya, celui de l’APW, la Direction des Services Agricoles, la Chambre de l’Agriculture et les Associations concernées, comptent s’attaquer à ce problème ? La question reste posée car les potentialités d’augmentation des capacités de production  de ce lait  en question, seraient possibles…..

Younès Zahachi
Vendredi 18 Mai 2018 - 17:21
Lu 645 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 19-03-2019.pdf
3.27 Mo - 18/03/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+