REFLEXION

SONATRACH-GROUPE ESPAGNOL CEPSA : Signature d’un mémorandum d’entente

Le Groupe Sonatrach et le Groupe espagnol CEPSA ont signé, mercredi à Alger, un mémorandum d’entente (MoU) afin d’examiner les possibilités d’investissements conjoints dans les domaines d’exploration, de développement et de production d’hydrocarbures en Algérie et à l’international.



Le mémorandum d’entente a été signé par le P-dg du Groupe Sonatrach, Toufik Hakkar, du côté algérien, et le P-dg du Groupe CEPSA, Philipe Boisseau, de la partie espagnole, au siège de la Sonatrach, en présence de plusieurs responsables et hauts cadres des deux compagnies.  La signature de ce protocole permettra aux deux parties de "consolider leur partenariat existant à travers la recherche de nouvelles opportunités de coopération dans les hydrocarbures", a indiqué M. Hakkar, rappelant que CEPSA est un partenaire "historique" pour Sonatarch et la collaboration entre les deux parties avait commencé en 1992. Le responsable a, dans ce sens, souligné l’existence de quatre (04) contrats de production et exploitation des hydrocarbures en vigueur jusqu’à 2040 entre Sonatarch et CEPSA, ajoutant qu’il existe également une relation commerciale sur le gaz naturel et le GNL avec CEPSA qui est un "important" client de la Sonatrach.  Ainsi, ajoute-t-il, cette relation sera renforcée avec la production du gaz sur quelques périmètres en Algérie, alors qu’en Espagne, la Sonatrach est partenaire de CEPSA sur deux projets, dédiés à la commercialisation du Gaz et la production de l’électricité.  Soulignant que les deux parties continueront de travailler avec l’esprit gagnant-gagnant, M. Hakkar, a précisé que "le mémorandum d’entente conclu permettra un partenariat sur toutes la chaîne des hydrocarbures (pétrole et gaz) pour chercher de nouvelles opportunités en Algérie et à l’international".  Pour sa part, M. Boisseau a estimé que le partenariat de CEPSA avec Sonatarch est "essentiel", ajoutant que la coopération s’inscrit dans la durée et "nous souhaitons développer ces relations avec Sonatrach dans les projets en commun que nous avons ou d’autres qui viendront à l’avenir".  Affichant sa satisfaction de la signature de ce mémorandum d’entente, M. Boisseau a précisé qu’il "permettra de renfoncer des relations étroites", et grâce à lui, "les deux sociétés vont chercher ensemble d’autres opportunités".  A rappeler qu’à travers la conclusion de ce mémorandum, Sonatrach, confirme sa volonté de conforter sa politique de partenariat, notamment dans le cadre des dispositions de la nouvelle loi sur les activités des hydrocarbures, visant à augmenter les réserves d’hydrocarbures et les niveaux de production.

Ismain
Mercredi 29 Juillet 2020 - 17:07
Lu 732 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 09-08-2020.pdf
3.68 Mo - 08/08/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+