REFLEXION

SON DIRECTEUR VICTIME D’UNE ATTAQUE DIFFAMATOIRE GUIDEE PAR DES ‘’POLITICOS’’ SUR FACEBOOK : Réflexion demande l’ouverture d’une enquête

Encore une fois, le journal Réflexion et son Directeur général, M. Belhamidèche Belkacem sont la cible de diatribes, dirigées par des cercles locaux, dérangés par le rôle constructif que joue le journal et son Directeur dans la société civile mostaganémoise. La dernière en date, c’est l’accusation mensongère d’agression sur l’inspectrice générale de la wilaya imputée au directeur de ‘’Réflexion’’.



Cette allégation, vraisemblablement soutenue par des groupes d’influence, a été diffusée sur Facebook par un certain Abdelkader Zergui, venu d’une autre wilaya et accueilli à Mostaganem par les membres d’un clan au sein du parti FLN, qui s’efforcent de contrôler la wilaya et ses ‘’richesses’’. Cet ‘’étranger’’ à la wilaya de Mostaganem s’est permis de ‘’diffuser’’ une accusation mensongère d’une imaginaire agression, subie par l’inspectrice générale de la wilaya. Soucieux de préserver l’image du journal de Mostaganem et de la société civile au sein de laquelle il milite, M. Belhamidèche Belkacem a déposé, hier, une plainte au niveau de la Sûreté de wilaya de Mostaganem, et compte informer aujourd’hui, le procureur de la République près le Tribunal de Mostaganem pour demander l’ouverture officielle d’une enquête sur la personne qui a inventé cette accusation et sur d’éventuels complices ou commanditaires. À cet effet, le journal Réflexion réitère son engagement à aider la société civile mostaganémoise dans sa noble mission de faire entendre la voix du citoyen de Mostaganem et de le libérer de toute tutelle, ‘’imposée’’ par des soi-disant ‘’dieux’’ de Mostaganem qui croient que rien ne se fait à Mostaganem sans eux. Ainsi, se cacher derrière un parfait inconnu n'est rien d'autre qu'une lâcheté devant l'angoisse, provoquée par l’implication de Réflexion dans le combat quotidien du citoyen de Mostaganem pour une vie meilleure à Mostaganem-ville et dans tous les douars de la wilaya. Il est à rappeler que les gens qui ont soutenu Réflexion l’ont fait par amour à leur wilaya, par fierté et jalousie et aussi, pour l’avenir de leurs enfants. Les autres, malheureusement, continuent toujours de ‘’privilégier l’étranger’’ au détriment de leurs voisins, amis et proches. Mostaganem n’a su avancer car ses enfants ont été marginalisés et ‘’découragés’’ au profit de ‘’prédateurs’’ qui se sont accaparés de tout, laissant le simple citoyen dans l’incertitude, aidés dans leur sale besogne par des ‘’natifs’’ de Mostaganem, ayant vendu leur honneur au plus offrant.   
 

Rachid M.
Mardi 29 Août 2017 - 19:18
Lu 2631 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 26-06-2019.pdf
3.61 Mo - 25/06/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+