REFLEXION

SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE EN ALGERIE : Benbouzid souhaite l’obligation du port du masque

Invité à la radio nationale, le Pr Benbouzid, a déclaré ce mercredi 06 mai «Je souhaite que le port du masque devienne aussi obligatoire que la ceinture de sécurité, avec une pénalité contre tout contrevenant ».



Faisant un bilan, le ministre de la Santé estime qu’« après deux mois de confinement, les Algériens ont dépassé le stade de la psychose et de la peur, malheureusement il existe encore des citoyens qui ne croient pas du tout au Coronavirus, malgré le nombre de morts  et de cas positifs en Algérie et dans le monde » Parlant de la situation à ce jour, le ministre de la Santé rappelle qu’elle « est sous contrôle, mais néanmoins préoccupante, à cause du nombre de cas positifs qui continue de monter, car il existe ce qu’on appelle des porteurs positifs qui s’ignorent et qui ne se rendent pas dans les structures hospitalières pour se faire dépister »  L’invité de la radio fait le lien néanmoins entre le nombre de cas positifs en augmentation et l’ouverture de nombreux centres de dépistages dans plusieurs wilayas, contrairement aux premières semaines de la pandémie où toutes les analyses se faisaient à l’Institut Pasteur d’Alger. Se projetant dans les prochains mois,le ministre prévient que, en l’absence d’un vaccin, les algériens, comme tous les habitants de la planète, doivent se préparer à vivre encore longtemps  avec le Coronavirus et son éradication est encore lointaine, car  on ne sait pas s’il y aura une seconde vague et même les experts ne sont pas en mesure d’avancer un quelconque prévision »  En parlant de la relation qui existerait entre la possibilité de la disparition spontanée de la pandémie avec l’apparition des grandes chaleurs, le Pr Benbouzid reste très sceptique, citant le cas de l’Arabie saoudite et des Emirats.  " Quand on observe la situation en Arabie saoudite , aux émirat où il fait déjà très chaud, avec des cas positifs  de plus en plus nombreux, la corrélation entre la chaleur et la pandémie n’est pas évidente », dit-il  Et le ministre de conclure en revenant sur les chiffres communiqués quotidiennement  pour expliquer que "la Commission rend compte de la réalité sur  la base des remontées d’information de différentes wilaya en toute transparence et n’a rien à cacher. » 

Ismain
Mercredi 6 Mai 2020 - 18:33
Lu 390 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 28-10-2020.pdf
3.45 Mo - 27/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+