REFLEXION

SIDI HOSNI (TIARET) : Des familles du douar "maiz", sans eau et sans électricité



Depuis que nos ancêtres se sont implantés dans cette région, au début des années 1940,nous sommes otages à la soif et l'obscurité, nous dira un habitant septuagénaire, qui ajoute que plusieurs familles vivent un véritable calvaire au douar "Maiz",distant de près de 5 km du chef-lieu de commune de Sidi-Hosni, qui se trouve à 28 km du chef-lieu de wilaya de Tiaret et qu'ils sont contraints à de coûteux déplacements pour s'approvisionner en eau potable et il est utile de rappeler que plusieurs familles font toujours recours aux bougies et rares sont les familles qui s'alimentent en énergie électrique à partir de groupes électrogènes, indique notre interlocuteur, qui précise que plusieurs familles ont abandonné la vie dans ce douar qui n'a jamais été à l'axe des soucis des élus et  responsables locaux et juste pour rappel, précise notre interlocuteur ,plusieurs familles ont déménagé vers d'autres destinations, laissant leurs parcelles de terres agricoles considérées comme uniques ressources, appuyées par de modestes élevages de caprins et d'ovins dont l'unique souci pour permettre à leurs enfants d’être scolarises. Notre interlocuteur nous fait part de son inquiétude et déclare qu’après de successives correspondances aux instances concernées, le douar reste, à nos jours, toujours proie à la soif et à l'obscurité et ce, depuis les années 1940 date de leur implantation dans cette région des suites des atrocités de l’armée coloniale et après l’indépendance, cette région a subi les pires affres et a payé un lourd tribut lors de la décennie noire et attend toujours de meilleurs lendemains ,ajoute notre interlocuteur, les larmes aux yeux.       

Abdelkader Benrebiha
Samedi 27 Juillet 2019 - 19:52
Lu 460 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma