REFLEXION

SERVICE CIVIL POUR LES MEDECINS RESIDENTS : Les propositions du Ministère

Le comité intersectoriel, institué par le ministère de la Santé, de la population et de la Réforme hospitalière, a proposé aux représentants des résidents en sciences médicales, dont une des principales revendications porte sur l'abrogation du service civil, la modulation de la durée de ce service et du zoning, indique un document du ministère rendu public lundi.



La modulation de la durée du service civil et la modification de la liste des spécialités concernées par le service civil constituent "les premières mesures incitatives dans ce cadre, qui, à terme et dans un futur proche, conduiront inéluctablement à une disparition du service civil, comme c'est le cas pour les spécialités déjà non concernées, par celui-ci", précise le document qui contient les réponses du comité intersectoriel à l'ensemble des revendications des médecins résidents grévistes. Tout en rappelant aux représentants des résidents qu'il s'agit d'une obligation instituée par un dispositif législatif qui a pour objectif de répartir les potentialités humaines qualifiées à travers le territoire national, dans une démarche de solidarité nationale, les membres du comité estiment qu'"il est temps de revoir la forme actuelle du service civil pour la rendre plus efficace et plus attractive". A propos de la Commission nationale d'affectation, de suivi, d'évaluation et de recours du service civile, les membres du comité intersectoriel, conformément au décret 13/112 du 18 mars 2013, ont retenu le principe de la participation d'un représentant élu des résidents dans les travaux des réunions de la Commission nationale. A ce sujet, ils ont demandé aux résidents d'élire un représentant et son suppléant. Pour ce qui est de la revendication relative à l'affectation des spécialistes par groupes de spécialistes homogènes, le comité "adhère pleinement à cette démarche qui viendra renforcer les missions de la Commission nationale" et considère que "la création d'un hôpital de référence doté d'un plateau technique complet, la télémédecine et le jumelage sont, également, autant de mesures et de moyens qui consolident cette stratégie". Sur la question du logement, le comité a retenu "le principe de la disponibilité obligatoire d'un logement équipé décent, avant toute décision d'affectation de médecins spécialistes dans le cadre du service civil". Compte tenu du caractère obligatoire du service civil et afin d'éviter tous les problèmes liés à la disponibilité immédiate et la location par l'établissement de logement, "il serait judicieux d'instaurer une prime de location mensuelle", a-t-il recommandé. Par ailleurs, "tout titulaire du DEMS est autorisé à passer le concours de maitrise d'assistanat, y compris en période du service civil".

Ismain
Lundi 26 Mars 2018 - 19:34
Lu 238 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 24-05-2018.pdf
3.96 Mo - 23/05/2018





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+