REFLEXION

SELON UNE NOTE DU CPC : La liste des sept Etats qui menacent l’Algérie

Il est connu que ce sont les enjeux stratégiques qui provoquent les conflits et par conséquent l’hostilité entre Etats. Certains identifient leurs ennemis par les intérêts stratégiques qui sont disputés. L’Algérie comme les Nations du monde a des ennemis, certains ne sont pas connus par les Algériens et d’autres sont malheureusement considérés comme ‘’pays amis’’, selon une note du centre de prévention des conflits auprès de l'organisation pour la sécurité et la coopération en Europe.



1-France
La France demeure le premier pays à craindre et où se dessinent tous les complots contre notre pays. La France considère l’Algérie comme son arrière-cour, son ‘’grenier’’ de matières hydrocarbures et son premier marché pour écouler ses ‘’invendables’’. Ce pays ne veut pas lâcher prise, il utilise ses relais pour perpétuer la présence française en Algérie, sur le plan politique, économique, social et culturel, tout en usant du chantage avec l’hébergement notamment d’organisations illégales comme le MAK.  Plusieurs éléments, parmi lesquels il faudrait probablement compter la dernière sortie inamicale de l’ambassadeur de France à Alger, tendent à confirmer que les relations sont instables. Des commentateurs soutiennent qu’il n’est pas impossible que la France cherche à travers ses «menaces» à pousser l’Algérie à continuer à servir ses intérêts. Toute menace des intérêts français en Algérie  signifierait une mobilisation des forces de l’Otan pour ramener l’Algérie dans le giron français. Et l’Otan a déjà préparé ses plans.

2-Espagne   
L’Espagne est le deuxième pays que les Algériens devraient craindre. L’Espagne est hautement sensible de ce qui se passe en Afrique du nord, notamment au Maroc et en Algérie. Toutes les forces espagnoles sont dirigées vers l’Algérie dont la force militaire inquiète les autorités espagnoles, plus que celles du Maroc, qui est à la portée de l’Armée Espagnole. Mais ce qui fait craindre les Espagnols   est de voir ses enclaves Ceuta et Melilla menacées par une invasion nord-africaine. Ces dernières sont à l’avant-garde de la stratégie de défense espagnole. Pour parer à toute éventualité, les autorités espagnoles jouent sur le fil du dossier du Sahara Occidental qui envenime les relations entre l’Algérie et le Maroc, et qui est source de tension entre les deux pays. L’Espagne souffle toujours sur les braises, pour garder une main sur le dossier et se prémunir de toute revendication de Ceuta et Melilla.

3 – Royaume-Uni     
Royaume-Uni, de par sa proximité avec la région via son enclave de Gibraltar, est le troisième pays qui représente un danger pour l’Algérie.  Le Détroit de Gibraltar, étant sous domination britannique, est un détroit stratégique pour Londres qui a son propre détroit. Le Royaume-Uni  considère aussi l’Algérie comme une menace pour ses intérêts et les  intérêts de l’Europe. À cet effet,   il fait tout pour empêcher toute  solidarité entre pays musulmans. Et Tout le monde sait le rôle joué par le Royaume-Uni dans  l’effondrement de l’empire ottoman et la création d’Israël. Souvenons-nous de la déclaration de Balfour et de  Lawrence d'Arabie qui  travailla pour les services de renseignements militaires britanniques. Sa très bonne connaissance des Arabes en fait un agent de liaison idéal entre les Britanniques et les forces arabes. En juin 1916, il est envoyé dans le désert afin de rendre compte de l’activité des mouvements nationalistes arabes. Durant la guerre, il combat avec les troupes arabes sous le commandement de Fayçal ibn Hussein, un fils d'Hussein ibn Ali (chérif de La Mecque) qui mène une guérilla contre les troupes de l’Empire ottoman. La contribution principale de Lawrence à l’effort britannique consiste à convaincre les Arabes de coordonner leurs efforts afin d’aider les intérêts britanniques. Il persuade notamment les Arabes de consolider leurs positions sur les côtes du Hedjaz, à Rabigh et Yenbo, et de ne pas chasser tout de suite les Ottomans de Médine, forçant ainsi les Turcs à conserver de nombreuses troupes pour protéger la ville. Les Arabes harcèlent le chemin de fer du Hedjaz qui approvisionne Médine, immobilisant davantage de troupes ottomanes pour protéger et réparer la voie et empêchant ainsi l'ennemi de disposer de renforts contre les Anglais dans le Sinaï puis en Palestine. Lawrence porte le costume arabe, monte à chameau, adopte nombre de coutumes locales et devient bientôt proche du prince Fayçal. Vers la fin de la guerre, il cherche sans succès à convaincre ses supérieurs de l’intérêt de l’indépendance de la Syrie pour le Royaume-Uni et notamment par le détournement des Arabes des seuls principes religieux pour l'investissement dans une logique politique à la façon des États modernes, servant les intérêts de la Grande-Bretagne.

4-Italie
Ne croyez pas que l’Italie est loin des agitations qui secouent l’Afrique du Nord. L’Italie comme l’Espagne craint le danger qui viendrait du sud. A cet effet, elle assure ses arrières en territoires ennemis, en Libye et en Algérie. Elle est considérée comme le troisième pays qui menace l’Algérie via la base de l’Otan à Naples.

5-Israël
 Israël est considéré par l’opinion publique algérienne comme la première menace qui met en danger la sécurité des Algériens. Mais la place donnée à Israël par rapport aux autres puissances n’est pas exacte. Ce pays est un sous-traitant pour forces occidentales, notamment en matière de renseignement. Il met sa base de données à la disposition de ces pays pour éventuellement commettre des actes de sabotage. Militairement, il n’a aucun intérêt à entrer en guerre contre l’Algérie. Il laisse la sale besogne aux Européens.

6-Etats-Unis
Les Etats-Unis craignent pour la sécurité de leurs navires en mer méditerranée et ils ont toujours en tête les guerres barbaresques de 1801 à 1805 et en 1815 quand la Régence d’Alger avait imposé un tribut aux navires marchands américains naviguant dans la mer Méditerranée. En cas de non-paiement, la Marine barbaresque attaque les navires, confisque leurs biens, et asservit les membres d'équipage et exige une rançon pour leur libération. Lorsque Thomas Jefferson devient président des États-Unis, il refuse de payer le tribut et envoie une flotte navale en Méditerranée. Durant des décennies, les puissances européennes construisent des bateaux toujours plus sophistiqués face auxquels les États barbaresques ne peuvent lutter. Cette dernière bombarde les différentes villes fortifiées de la côte barbaresque, et arrache finalement des concessions équitables de passage à ces États.

7-Maroc
Le Makhzen marocain est le dernier des ennemis de l’Algérie, puisqu’il est un  vassal  des puissances occidentales qui sont elles mêmes ses ennemies. Mais, il a été chargé d’une mission qu’il accomplie parfaitement au détriment du peuple marocain qui n’a pas besoin d’une hostilité avec un pays et un peuple frères.    

 

Ismain
Lundi 16 Avril 2018 - 17:51
Lu 4244 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 17-11-2018.pdf
3.04 Mo - 16/11/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+