REFLEXION

SELON DR BERKANI : Les frontières risquent de rester fermées pour longtemps

Le membre du Comité scientifique, Dr Bekkat Berkani, s’est exprimé de nouveau sur la reprise des vols, en expliquant que les frontières de l’Algérie risquent de rester fermées « encore pour longtemps ».



En effet, de passage sur le plateau de la chaîne El Bilad TV dans la soirée du 27 septembre, le président du Conseil de l’ordre des médecins et membre du Comité scientifique, Dr Mohamed Bekkat Berkani; a indiqué que les frontières de l’Algérie risquent de rester fermées « encore pour longtemps ». « Il n’est pas possible de se prononcer sur la date d’ouverture des frontières algériennes. »; a-t-il affirmé d’emblée. « On ne peut avancer aucune échéance pour le moment. Les frontières peuvent rester fermées encore pour un mois, ou encore pour longtemps. On ne peut pas avancer de date à l’heure actuelle. »; ajoute Dr Berkani durant son intervention télévisée. S’exprimant sur les cas urgents et humanitaires de rapatriement, le membre du Comité scientifique en charge du suivi du Coronavirus a estimé « qu’il est possible de faire des exceptions pour certains cas comme on a pu le voir récemment, mais on ne peut pas rouvrir les frontières pour tout le monde. Notre priorité c’est la préservation de la santé publique », justifie-t-il. S’agissant de la rentrée scolaire, Dr Berkani a préconisé son report vers l’après-1er Novembre, date du référendum pour la révision de la Constitution dans le pays. « Nous devons préparer les établissements scolaires et les protocoles sanitaires pour la rentrée scolaire, qui débutera probablement après le référendum. »; a-t-il signalé. Par ailleurs, le chef du service de pneumologie de l’Établissement hospitalier-universitaire d’Oran (EHUO), Pr Salah Lellou s’est exprimé sur les demandes de réouverture des frontières de l’Algérie préconisant à cet effet le maintien de la fermeture des frontières. En effet, dans un entretien accordé au site d’informations Tout sur Algérie – TSA,  Pr Salah Lellou a fait savoir que l’ouvrir des frontières présente « un risque » pour le pays. Pour défendre son point de vue, l’interviewé a avancé l’exemple de quelques pays qui connaissent actuellement une recrudescence inquiétante des cas de contaminations suite à la reprise des vols et la réouverture des frontières. Ces derniers sont des pays avec lesquels l’Algérie maintient des relations. Il a cité, entre autres, la France, la Tunisie et le Maroc.

Ismain
Lundi 28 Septembre 2020 - 16:26
Lu 642 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 20-10-2020.pdf
2.89 Mo - 19/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+