REFLEXION

SECURISATION DE LA VILLE D’ORAN : Entrée en service du réseau de surveillance par caméra



626 caméras sur les 2458  sont entrées en action depuis le lancement de l’opération de l’exploitation du réseau de surveillance par caméra en avril 2018, selon le bilan annuel du corps de sécurité compétent pour l’année 2019, rendu public jeudi dernier. Pour rappel, et s’agissant de la première partie qui comprend 1 714 caméras, elle est composée d’un réseau de 399 unités couvrant un espace de 7 sûretés urbaines. Son centre opérationnel, qui suit le contenu des vidéos, est basé au siège de la 10e sûreté urbaine situé à Haï Zitoune. La deuxième partie de ce réseau, dont le centre opérationnel sera basé au niveau de la 16e sûreté urbaine sise au boulevard de l’ALN (ex-Front de mer), au centre-ville d’Oran, assure une couverture sécuritaire à travers l’exploitation de 654 caméras stables et mobiles. En juillet dernier, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Salah-Eddine Dahmoune, avait révélé à partir de Blida la généralisation programmée à l’avenir du système de vidéosurveillance à toutes les wilayas du pays. Selon toujours le bilan de la sûreté de la wilaya d’Oran, plus de 465 kg de kif traité, 470 g de marijuana et 5,37 kg de cocaïne ont été saisis l’année dernière. Parmi les affaires les plus notables, celle qui a permis l’arrestation de 9 personnes impliquées dans le trafic de drogue avec la saisie de 3,2 kg de cocaïne, de 12 kg de kif traité et de près de 60 000 comprimés d’ecstasy, entre autres stupéfiants.

Medjadji H.
Dimanche 23 Février 2020 - 17:11
Lu 675 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 01-04-2020.pdf
3.71 Mo - 31/03/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+