REFLEXION

SCANDALE DE FAUX ET USAGE DE FAUX A LA WILAYA D'ORAN : Une commission d’enquête ministérielle à pied d’œuvre

La wilaya d’Oran est secouée encore une fois par ce nouveau scandale de ces trois responsables, notamment l’actuel président de l’assemblée populaire de la wilaya d’Oran en compagnie du Chef du cabinet et de l’ex Secrétaire Général limogé dernièrement lors du nouveau remaniement présidentiel des Secrétaires généraux.



Ces trois cadres dont deux commis de l’Etat et un élu représentant des citoyens de la wilaya d’Oran ont élaboré un plan machiavélique, n’ont pas hésiter d’établir des listes composées de noms  de certaines personnes élues,  pour ne pas citer de nom qui occupent des postes de  présidents de différentes commission de la dite APW  et autres  élus pour accéder au poste de chef de daïra. Bien que la loi Républicaine stipule que seuls les cadres de la fonction publique notamment les cadres des collectivités locales dont ceux qui occupent des postes administratifs au sein des structures de l’Etat et des collectivités locales, ouvrent droit et non d’élus indélicats qui veulent encore assouvir leur faim davantage devant le vide sécuritaire et la complicité des services concernés pour ne pas s’étaler longuement sur ce nouveau scandale qui secoue de nouveau le siège de la wilaya d’Oran .Ce nouveau scandale qui a été  lancé jeudi via les réseaux sociaux et dont une copie nous a été adressée a mis toute la population oranaise en émoi. A cet effet,  une commission d’enquête ministérielle est à pied d’œuvre à la capitale de l’ouest pour éplucher ce lourd dossier de la fameuse  fausse liste nominative de personnes élues qui n’ont rien à voir avec l’administration, veulent  devenir des chefs de daïras contrairement à la réglementation en vigueur qui régit les lois en ce sens.

Medjadji H.
Samedi 7 Mars 2020 - 16:05
Lu 716 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 21-09-2020.pdf
1.94 Mo - 20/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+