REFLEXION

SAYADA (MOSTAGANEM) : Une agression violente près de la prison de Sidi Othmane



Un quadragénaire,  a été agressé, mercredi à Sayada, après une  panne de son véhicule. Le pire aurait pu se produire, si ce n’est la réaction d’un chauffeur de taxi qui a donné l’alerte en utilisant, avec persistance, le klaxon de son véhicule. Et c’est ce qui a fait fuir les agresseurs, au nombre de  quatre (4)  lesquels ont infligé à la victime une bastonnade douloureuse. Cela s’est passé vers les coups de  9 heures du matin, à proximité de la prison de Sidi Othmane (Sayada), sur la route menant à « Haï El Wiam ».L’agression a eu lieu  après que le conducteur ; entendit un craquement dans le moteur de son véhicule  et qui, tout confiant, est allé ouvrir le capot pour voir  de quoi il s’agissait, et c’est à ce moment qu’il reçut des coups de matraques au niveau du dos par lesdits bandits , malintentionnés voulant  le délester de ses biens, a-t-il déclaré. Heureusement pour le quadragénaire B. M,  car il fut sauvé «  in-extrémis » par un taxieur qui, par son geste, a fait avorter l’agression. Alertés par des citoyens, des policiers sont intervenus et ont investi  les lieux.  Les malfaiteurs, profitant de la forêt ont pu échapper aux policiers qui ont pénétré à leur tour dans la forêt, les poursuivant, parmi les arbres, mais en vain.  La victime a été évacuée aux urgences médicales  où elle reçut les soins appropriés .Une enquête  a été ouverte par les services compétents pour l’identification de ces individus sans scrupules qui ne reculent devant rien pour arriver à leurs fins, le plus souvent inhumaines. Les conséquences subies par leurs victimes sont hélas incommensurables, leur laissant des traumatismes, la plupart du temps des séquelles mentales et psychologiques. Malheureusement, non seulement les victimes ont ‘‘mal’’ mais  également c’est toute leur famille qui  est en émoi avec eux.. Quand un homme, dans la force de l’âge se fait agresser, en pleine mâtiné, le citoyen  est acculé à interdire à sa famille particulièrement sa femme et ses filles toute sortie, non accompagnée.          

B.Adda
Vendredi 20 Décembre 2019 - 15:49
Lu 6005 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 28-01-2020.pdf
4.02 Mo - 27/01/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+