REFLEXION

SANTE PUBLIQUE : Déjà, 5 wilayas touchées par la fièvre aphteuse

Le ministre de l’Agriculture, du Développement Rural et de la Pêche, M. Abdelkader Bouazgui a annoncé, lundi, que l’Algérie n’importera pas de bétail pour éviter la propagation de la fièvre aphteuse qui, selon lui, est “totalement” maitrisée au niveau national. Les 178 cas de fièvre aphteuse, enregistrés à travers les 5 wilayas semblent être prises en charge et ne peuvent présenter de danger pour le reste du bétail.



M, Bouazgui  a rassuré que tous les moyens ont été déployés par son département pour éviter  le pire .Il a minimisé le phénomène, tout en  affirmant que “le nombre d’animaux affectés par la fièvre aphteuse ne dépasse  pas les 178 cas dans cinq wilayas du pays”. “Tous les cas ont été traités et toutes les vaches seront vaccinées”, a t-il soutenu. Pour faire face à ce problème, le ministre a encore rassuré  que son département a pris toutes les mesures au niveau national.”Nous avons arrêté l’importation de bétail et nous avons interdit le déplacement de ces animaux.  Un déploiement des vétérinaires à travers le territoire national  a été lancé pour surveiller ces animaux et nous suivons au quotidien l’évolution de la situation”, a rassuré le premier responsable du secteur.   Il a affirmé également que les têtes de bétails touchées par la fièvre aphteuse ne sont pas élevées dans les  wilayas touchées .S’exprimant toujours sur  le sujet, le ministre a indiqué que «nous avons pris toutes les mesures au niveau des wilayas», ajoutant que «il faut dire que cette fièvre a touché un nombre très réduit» de bétail.  «Il ne faut pas la transformer en un phénomène national», a-t-il déclaré, en précisant que «le nombre d’animaux touchés ne dépassent pas les 178 cas, sur les 2 millions de têtes que nous possédons». M. Bouazghi a rassuré que «nous avons pris toutes les mesures au niveau national». Et parmi ces mesures, il a indiqué que «premièrement, nous avons arrêté l’importation  de bétail. Deuxièmement, nous avons interdit le déplacement de ces animaux et  un déploiement des vétérinaires à travers le territoire national est lancé, pour surveiller ces animaux, et nous suivons en direct l’évolution de la situation».

L.Ammar
Mardi 31 Juillet 2018 - 19:42
Lu 425 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 19-12-2018.pdf
2.77 Mo - 18/12/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+