REFLEXION

SANTE PUBLIQUE : 38% des Algériens sont diabétiques ou hypertendus



Le ministère de la santé, de la population et des réformes hospitalières s’est engagé depuis 2015 dans une opération de recensement de patients atteints de maladies non transmissibles, afin de mesurer les risques, et les chiffres annoncés dans le colloque régional organisé dans l’hôpital de Sétif sont inquiétants. Le docteur Djamila Nadir, cadre dans le ministère de tutelle et responsable des maladies chroniques s’est exprimé lors du colloque organisé à Sétif, dans l’hôpital Saadana Abdennour, a annoncé les résultats des recherches effectuées depuis 2015 et qui se sont terminées en 2016. Le surpoids se présente selon le Dr comme l’un des facteurs les plus importants, causant les maladies chroniques, avec 2/3 des femmes algériennes qui souffrent de surpoids et 1/3 qui souffrent d’obésité. Le contrôle du poids est un facteur déterminant, notamment en ce qui concerne le diabète, notant que 14.4% des Algériens sont diabétiques et 24%s sont hypertendus. Selon le spécialiste, 58% des hommes algériens consomment le tabac, ce qui dans leur cas aggrave la situation. Les Algériens sont appelés à adopter une hygiène de vie plus saine, afin de se protéger des maladies chroniques, affirment le docteur.                                                                        

Nadine
Mardi 25 Décembre 2018 - 17:19
Lu 362 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 17-06-2019.pdf
3.27 Mo - 16/06/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+