REFLEXION

SANS SALAIRES DEPUIS UNE ANNEE A ORAN : Les enseignants vacataires réclament leurs dus

Recruté durant l’année scolaire 2019- 2020 dernière, une dizaine d’enseignants vacataires affectés dans plusieurs écoles primaires de la ville d’Oran, se sont manifestés hier devant le siège de la direction de l’Education pour réclamer leurs indemnisations financières.



Sans salaire depuis plus d’un an, ce groupe d’enseignants a eu recours à cette action de protestation afin de sommer les responsables concernés à revoir leur situation qualifiée d’ «intolérable », selon leurs déclarations. «Cela fait quelques mois que nous essayons de saisir les responsables de cette institution éducative pour trouver une solution urgente et compenser les efforts qu’on a consentis pendant la période suscitée mais nos doléances sont restées sans suite », dénoncent- ils.  En effet,  ces enseignants qui se disent lésés de leurs droits  ont  protesté contre les nouveaux critères mis en place pour la régularisation de la situation financière des enseignants recrutés dans le cadre de la vacation.  Ces nouveaux dispositifs, qui s’articulent essentiellement autour de la constitution des dossiers, exigent aux enseignants de présenter la carte chiffa comme étant une pièce maîtresse pour se faire indemniser. « L’application de cette condition est une véritable entrave qui complique notre situation davantage surtout que pratiquement tous les enseignants ne disposent pas de ce document. La plupart sont des jeunes licenciés qui n’ont pas eu l’opportunité de s’affilier à la Caisse de la Sécurité Sociale du fait qu’ils viennent directement de l’université », ont –ils expliqué.  Nouveaux critères Pour cela, les protestataires exigent des responsables de cette institution de prendre en considération la date de dépôt de leurs dossiers administratifs de recrutement régis par l’ancienne loi en vigueur avant l’apparition de la pandémie de la Covid 19, les clauses de l’ancien dispositif étaient moins compliquées. Ainsi, il sera indispensable d’écarter le critère relatif à la carte chiffa pour les anciens dossiers tout en respectant l’ordre chronologique de dépôt».   

Medjadji Habib
Lundi 30 Novembre 2020 - 15:36
Lu 215 fois
Oran
               Partager Partager

Oran