REFLEXION

SAISIE DE 1590 PSYCHOTROPES ET PRES D’UN DEMI-KILO DE KIF : La BRI frappe fort à Tiaret



Deux affaires, traitées par la B.R.I de Tiaret, viennent de secouer le nid des narcotrafiquants et d'ouvrir de véritables brettelles d'investigation aux policiers enquêteurs qui ne ménagent aucun effort pour cerner les tenants et les aboutissants de l’émergence de certains réseaux de trafic de drogue qui opèrent dans les milieux juvéniles à la manière de "grappes de raisin". En effet, la première affaire est relative à la saisie de kif traite ou plus de 400 grammes de kif traité ont été saisis à bord d'une voiture et à son bord le dénommé S.B,31 ans, originaire d'une autre wilaya et lequel écoulait "la marchandise" au niveau de plusieurs quartiers de la ville et c'est à la sortie "Est", qu'il a été arrêté et en sa possession la quantité citée. Présenté devant le magistrat-instructeur, lors d'une audience directe, le mis en cause a été placé sous mandat de dépôt, lit-t-on dans un communiqué de presse adressé à notre rédaction par les services de communication, relevant de la sûreté de wilaya de Tiaret Le même communiqué, révèle une autre affaire, traitée par les éléments de la B.R.I, relevant du service judiciaire. En effet et agissant sur informations faisant part de l’écoulement de drogue dure au sein de plusieurs quartiers de la ville de Tiaret, les éléments de la B.R.I ont arrêté les dénommés K.F,36 ans et K.H,24 ans, originaires de la ville de Tiaret et en leur possession 390 comprimés de psychotropes et poussant les investigations, les mêmes policiers, bien appuyés par une perquisition, dûment signée par les soins du procureur de la République, visant les domiciles des mis en causes, ont découvert dans l'un des 2 domiciles, une grande quantité de psychotropes, estimée à 1.200,en signalant que la quantité globale saisie est de 1.590 comprimes de psychotropes. Présentés par devant le magistrat-instructeur, les 2 mis en cause ont été placés sous mandat de dépôt, lit-on toujours dans le communiqué de presse. Certains observateurs des milieux sécuritaires, n’excluent pas que les cerveaux du grand réseau de commercialisation de drogue dure, au niveau régional, vont tomber puisque l'on attend des aveux très importants suite à ces dernières arrestations. 

Abdelkader Benrebiha
Mercredi 10 Juin 2020 - 18:11
Lu 740 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma