REFLEXION

SAÏD BOUAHADJA, PRESSENTI SG DU FLN : Les derniers jours d’Ould Abbès à la tête du FLN

Les jours de Djamel Ould Abbès en tant que secrétaire général du vieux parti FLN sont comptés, si on croit certaines sources politiques très proches du cercle de décision. Aujourd’hui, face à une vague de critiques et surtout à une nouvelle offensive menée par de grosses pointures, tels que Mohamed Abada et Mohamed Seghir Kara, qui appellent à sa destitution, Ould Abbès sera délogé en faveur de l’actuel président de l’APN, SAID Bouahadja, pressenti à prendre sa place.



En effet, les dernières sorties médiatiques d’Ould Abbès et ses attaques contre Ahmed Ouyahia et les anciens redresseurs du FL N, lui auront été fatales. Ainsi que les scandales de corruption (achat de têtes de liste) qui ont marqué les législatives devraient également le pousser vers la porte de sortie. Djamal Ould Abbès qui a réagi dernièrement à la provocation de ses adversaires,- qui appellent à sa destitution-, en les accusant d’agitateurs, sans privilèges, et contre le rajeunissement du parti. Ould Abbès, confiant, souligne dans sa réponse à ses détracteurs, qu’il jouit aussi de l’appui de la base militante et de la majorité des députés, des sénateurs et des Mouhafedhs. ‘’Ces derniers, en majorité auraient même signé une pétition de soutien’’, avait confié Ould Abbès.  Sauf que l’interdiction d’Ould Abbès à Saïd Bouahadja, d’assister à la réunion du bureau politique, n’est pas passé inaperçue, et aura son impact sur l’avenir d’ Ould Abbès à la tête du FLN. Même les précisions du chef du FLN qui a tenté  d’appuyer son refus à Saïd Bouahadja de participer à cette réunion, du fait que ce dernier n’est pas membre du bureau politique, n’a pas joué en sa faveur et a signé l’annonce de la bataille de boules de neige.  Dans les quartiers de l’état-major de l’opposition, les frondeurs sont prêts pour déloger Ould Abbès, ils attendent juste un signal du pouvoir, du fait que le président d’honneur du FLN est le  chef de l’Etat. Ainsi, le successeur d’Amar Saâdani, autoproclamé « homme du consensus » qui lancait qu’il ne quittera pas le FLN avant 2019, fait face depuis quelques semaines, à une véritable opposition qui demande sa tête. Accusé d’avoir dispersé et divisé le parti en plusieurs ailes : le mouvement de redressement, les pro-Abdelaziz Belkhadem, le clan Belayat, l’actuel secrétaire général du FLN, devra céder sa place dans les prochains jours. Seul le nom de Saïd Bouahadja résonne pour son remplacement, l’homme qui a été désavoué par Ould Abbes pour assister à une réunion du bureau politique , une référence , une personnalité de taille , et le président de l’APN, 3eme homme au pouvoir , une faute  protocolaire qui  va couter chère à Ould Abbes.

 

Belkacem
Lundi 10 Juillet 2017 - 19:14
Lu 807 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 14-12-2017.pdf
3.59 Mo - 13/12/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+