REFLEXION

Ramadhan et les boulimiques



Ramadhan et les boulimiques
Une vraie phobie d’achats s’empare de la population  Mostaganémoise, à 3 ou 4 jours du mois sacré de Ramadhan. Hommes et femmes grouillent devant les étales des marchés et se bousculent chacun de son coté veut pousser l’autre pour être le premier à être servi. Sans surprise aucune, cette grande affluence a été observée depuis plus d’un mois avec l’arrivée des estivants au début de la saison estivale venus en force se délecter des plaisirs des côtes de la ville. Mais à moins de 72 heures du Ramadhan, de longues files d’attente très mal alignées où plutôt alignées dans la confusion et le désordre se sont formées en un temps record  devant les étales des différents produits alimentaires au marché couvert du centre ville et de  Ain Sefra et même les grandes  surfaces d’Acil et de Rebrab.  Au marché de Ain Sefra , connu pour ses prix relativement cléments, l’on ne peut même pas se frayer un chemin, tant les grappes humaines s’affairaient à faire leurs emplettes à la veille du mois sacré. Même scénario au niveau des superettes éparpillées à travers quelques quartiers de la ville des mimosas pour ne citer que ces derniers espaces de vente. En fait, il faut tourner en rond et virevolter sur soi plusieurs heures tel un moineau pour pouvoir se faufiler à travers un stand pour acheter où une caisse pour payer. Ailleurs, du côté des bouchers notamment, une prise d’assaut a été signalée par Chaabane  et les queues semblent interminables. Ici, des gens qui n‘ont rien avoir avec les végétariens commandent des kilos et des  kilos entiers pour pouvoir faire face aux besoins du carême. A voir tout ce rush, l’on ne peut que se demander si  le mois sacré garde encore toute sa signification pour ces personnes. Censé être un mois de piété, de partage, de remise en cause de soi sur le plan religieux, Ramadhan devient, pour certains, synonyme de boulimie et de surconsommation, de grande frénésie d’achats, au risque même de s’endetter.

Touffik
Mardi 17 Juillet 2012 - 11:18
Lu 280 fois
Entre Nous
               Partager Partager

Entre Nous | Mots pour Maux | Mosta-Scopie