REFLEXION

RUE BOUCHAREB BENNACER (MOSTAGANEM) : La façade d'un immeuble s'écroule sans faire de victimes

Lundi matin 18 novembre 2019, à 10h30, une pluie torrentielle s’abattait sur toute la ville de Mostaganem. Malheureusement, le vieux bâti, étant vulnérable, a fait les frais d’une agression hydrique qui a fait crouler toute une façade de deux logements du premier étage d’un petit immeuble. Il n’y a pas eu de victimes mais, il est à déplorer le sinistre de deux familles ne sachant pas où trouver un gîte, contre la rigueur du temps.



Le vieux bâti Mostaganemois ne cesse de faire parler de lui et cette fois, il s’est manifesté par le sinistre de deux (2) familles dont leur modeste logis a perdu une partie de sa façade Est. En effet, les intempéries du moment ont  précipité son écroulement en entrainant dans sa chute, une partie des chambres qui surplombent  le bord de l’Oued Ain-Sefra, sur une hauteur estimée à plus de 10 mètres environ. Heureusement, aucune victime n’est à déplorer et les personnes âgées et malades, notamment des enfants ainsi que des adolescents occupants de lieux ont eu très peur. Ils disent « avoir été surpris par la violence de l’écroulement de la façade des chambres et avoir subi un  choc émotionnel intense, suivi d’un réflexe de panique  indescriptible ». Le voisinage du 2ètage et les commerçants des abords ont accouru vers le lieu du sinistre  et d’autres ont appelé les secours. Alertés, des agents de la sûreté urbaine ainsi que des agents de la protection civile de Mostaganem se sont dépêchés sur les lieux .Ces derniers sont intervenus et ont pu gérer la situation alarmante en prodiguant leur assistance de premiers secours d’urgence sur le plan psychologique et moral des malheureux sinistrés, notamment celui des personnes âgées qui souffrent déjà des maladies gériatriques dont le stress émotionnel en est le pire ennemi. Dans la foulée, les techniciens des services techniques de la construction de la wilaya se sont déplacés également et ont dressé un premier constat. Vu l’âge de la construction d’environ 90 ans et les dégâts occasionnés  sur ce vieux bâti, il est permis de penser que la menace de ruine est quasiment permanente  d’autant plus qu’il y a encore des occupants au dernier, le second étage . Dès l’après midi,  le Chef de la Daïra et le P/APC de Mostaganem se sont enquis de la situation sur les lieux du sinistre tant sur le plan humain que sur le plan matériel et se sont entretenus avec les sinistrés, encore sous le choc. Interrogées, les familles concernées, à savoir : Smain Belahcène et Mme.F.Brihmat  ont dit : « portez notre appel au secours en direction des pouvoirs publics et à leur tête, M. le wali de la wilaya pour qu’ils prennent en considération notre malheur, détresse et douleur. Dites-leurs que nous espérons de leur part une action  humanitaire, en tant qu’humbles citoyens, sans moyens et dans une situation critique ».

Younes Zahachi
Mardi 19 Novembre 2019 - 16:33
Lu 419 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 08-12-2019.pdf
3.51 Mo - 07/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+