REFLEXION

REVISION DU REGIME ELECTORAL : Plus d’ingérence pour les walis et les maires

Désormais, les walis, les chefs de daïra et les maires n’auront aucun rôle à jouer dans les prochaines élections. Les prérogatives de ces autorités publiques seront entièrement transférés à la future autorité indépendante des élections, qui se chargera de les organiser, de surveiller le processus électoral, depuis la convocation du corps électoral à l’annonce des résultats du scrutin.



Le ministre de la Justice M.Belkacem Zeghmati a assuré lors de la présentation de l’avant- projet de la nouvelle loi électorale que toutes les prérogatives des autorités publiques, c’est à dire l’administration, en matière électorale, ont été transférées, en vertu du projet de loi relatif au régime électoral, à l’autorité indépendante en charge des élections. Le ministre qui présentait le texte devant la commission des affaires juridiques, administratives et des libertés de l’APN a indiqué que 43 articles ont été amendés alors que deux nouveaux articles ont été introduits. S’il a souligné le  maintien de la structuration organisationnelle des élections, mettant l’accent sur le rôle de la justice, il a en revanche indiqué  que les walis et les maires sont dispensés de tout rôle  dans les élections, selon le compte-rendu de l’agence officielle. Autonome sur le plan administratif et financier, l’autorité indépendante en charge des élections aura pour mission d’organiser, de surveiller le processus électoral et de «superviser  toutes ses étapes, depuis la convocation du corps électoral jusqu’à l’annonce des résultats préliminaires, selon le ministre.

L.Ammar
Vendredi 13 Septembre 2019 - 18:25
Lu 738 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma