REFLEXION

RETRAITES : La CNR, toujours en difficulté



Le ministre du Travail, M. Mourad Zemali a indiqué que l’État ne reviendra pas sur sa décision concernant l’annulation de la retraite anticipée et sans condition d’âge. À son sens, les politiques entreprises dans le passé ont mené la Caisse nationale des retraites (CNR) au bord de la banqueroute. Intervenant le lundi au forum de la radio nationale, le ministre du travail a encore réitéré la volonté du gouvernement de maintenir l’annulation de la retraire anticipée et sans condition d’âge, justifiant cette décision par la nécessité d’une mesure ayant pour but : la sauvegarde du système des retraites. Le responsable a indiqué que malgré le plan de sauvetage initié l’année dernière, le déficit de la CNR tourne, toujours, autour de 500 milliards de dinars. Le plan en question prévoyait un renflouement de la CNR à travers l’injection d’une somme équivalente à ses créances, c'est-à-dire 500 milliards de dinars. Cette somme devait servir à payer les dettes de la CNR auprès de la Caisse nationale d’assurances sociales des Travailleurs salariés (CNAS). Selon les propos de M. Zemali, ce sauvetage n’a pas été suffisant.
 

Ismain
Lundi 5 Mars 2018 - 19:29
Lu 413 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma