REFLEXION

RESSOURCES EN EAU A MOSTAGANEM : Une pluviométrie sécurise les besoins à 100% !

Le début de l’Année 2018 s’est annoncé plus froid que les années précédentes mais aussi, assez pluvieux puisqu’on a enregistré, aux dernières chutes de pluie, plus de 70 mm en l’espace de près d’un mois. Tout compte fait, cette bonne pluviométrie a permis d’enregistrer avec satisfaction, que les principaux barrages pourvoyeurs d’eau ont déjà fait leur plein. Ceci augure également une bonne année pour la production au niveau du secteur de l’Agriculture, notamment.



Les barrages de Krada et Cheliff, principaux fournisseurs d’eau potable pour la wilaya de Mostaganem ont fait leur plein à 100 % alors que le Barrage de Oued Kramis n’a atteint que les 75 % de ses capacités comme l’a déclaré le directeur des ressources en eau, M. Moussa Lebgaâ. Ce dernier a précisé qu’au cours d’un mois, il est tombé une quantité de pluie évaluée à plus de 70 mm. La pluie a été particulièrement généreuse en cette saison si bien qu’il y a eu un trop plein de l’Oued Chleff avec des débordements par endroits pendant des moments de forte intensité des chutes de pluie, dans la région d’Aïn-Tédelès. Le directeur de la DRE de Mostaganem fait remarquer que toutes les dispositions utiles on été prises au niveau de ses services pour assurer l’évacuation, dans de bonnes conditions, de l’excédent d’eau pluviale le long de l’Oued Cheliff. Il a  ajouté que, pour nous, la situation des réserves pour l’alimentation en eau potable est tout à fait confortable, dans le moyen terme se traduisant par une sécurité d’approvisionnement, totale et, il en est de même pour les wilayas de Relizane et Mascara  ainsi que le groupement MAO (Mostaganem-Arzew et Oran).Ceci dit, cette importante pluviométrie qui a été enregistrée au niveau de l’Ouest Algérien a été bénéfique et le périmètre d’irrigation de la wilaya de Mostaganem s’en trouverait particulièrement un grand bénéficiaire. Et ceci, pour la simple raison que la nappe phréatique, notamment celle du plateau de Mostaganem, verra une certaine amélioration de son niveau amélioré au cours de cette saison pluvieuse. Rappelons que les forages abusifs de puits pour l’irrigation agricole avaient déjà fait baisser dangereusement les réserves hydriques de la nappe phréatique en question. Situation qui a conduit les pouvoirs publics à donner un tour de vis aux autorisations de creusement de puits et d’appeler à l’utilisation rationnelle des ressources en eau d’irrigation, au moyen de systèmes modernes. Bien que la wilaya de Mostaganem est assurée d’être à l’aise avec de bonnes disponibilités en ressources en eau, il ne faut pas perdre de vue que c’est une denrée qui se fait de plus en plus rare et qu’à ce titre, il faut tout faire pour lutter contre les abus et le gaspillage de l’eau  et ce, d’autant plus  que cet élément vital est encore subventionné par l’Etat.

Younes Zahachi
Mercredi 7 Février 2018 - 18:43
Lu 547 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 20-01-2019.pdf
3.19 Mo - 19/01/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+