REFLEXION

REMPLAÇANT AHMED OUYAHIA INCARCERE A LA PRISON D’EL-HARRACH : Azzedine Mihoubi, nouveau SG par intérim du RND

Le conseil national du RND a désigné ce samedi Azeddine Mihoubi comme secrétaire général du parti par intérim, en remplacement d’Ahmed Ouyahia qui est sous mandat de dépôt à la prison d’El-Harrach.



Comme attendu, Azzedine Mihoubi a été plébiscité secrétaire général (SG) par intérim du rassemblement National Démocratique (RND), ce samedi à l’issue d’une session extraordinaire du parti. Ancien ministre de la culture, Mihoubi remplace ainsi, l’ex SG et néanmoins Premier ministre, Ahmed Ouyahia, actuellement en détention provisoire dans le cadre d'enquêtes sur des affaires de corruption. Dans sa résolution de politique générale, le conseil national du RND estime que la nomination de M. Mihoubi à la tête du parti vise à combler le vide laissé par l’emprisonnement de son secrétaire général et, par ricochet, à garantir la stabilité du parti et son bon fonctionnement. Le nouveau premier responsable du parti par intérim s’engage ainsi à préserver la cohésion au sein de cette formation politique et à consolider sa place dans ce contexte de crise politique inédite.  Cette intronisation d’un homme connu pour sa pondération et son patriotisme, a comme effet immédiat de couper court à l’ambition dévorante de l’ex numéro 2 du RND, Seddik Chihab, qui tenait à rebondir coûte que coûte sur les cendres de son ancien mentor, en tant d’enfourcher les chevaux du hirak dès son avènement, le 22 février. Le conseil national du RND estime que la situation que traverse le pays nécessite vigilance et engagement afin que l’on arrive, par un dialogue sérieux à trouver une issue heureuse à cette crise. L’instance suprême du parti relève par la même le caractère pacifique et civilisé des marches des Algériens qui réclament un changement radical du système politique et la construction d’une nouvelle république démocratique, où régnera le droit, l’égalité, la justice et le vivre ensemble. Le RND, qui se félicite de l’ouverture par la justice des affaires de corruption, réitère sa revendication d’une justice indépendante, base de tout Etat de droit.

Ismain
Samedi 20 Juillet 2019 - 19:39
Lu 880 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 07-12-2019.pdf
3.58 Mo - 06/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+