REFLEXION

RELIZANE : Les poissonniers abandonnent leurs stands

Le marché couvert des fruits et légumes du chef-lieu de Relizane , qui a si bien démarré, dans un cadre ordonné, suscitant la satisfaction des citoyens, commence à faire parler de lui, en mal.



Le second pavillon qui vient d'être ouvert, servant de poissonnerie, et dont des stands ont été affectés à des personnes dans le besoin qui exerçaient sur des charrettes dans des conditions lamentables, est abandonné, servant de dépotoir. Les poissonniers ont choisi d’aller s'entasser tous devant l'entrée du marché, à l'extérieur, avec les marchands de figues de Barbarie. C’est devenu pratiquement impossible de circuler sur ce trottoir par le fait que les entrées sont quasiment obstruées et inondées par les eaux déversées sur le poisson. Ainsi donc, le marché commence à perdre de son image par cette anarchie qui s'amplifie de jour en jour. C’est à croire que les responsables locaux ne vont jamais dans ce marché puisqu’aucune réaction n’est venue corriger ce nomadisme qui gâche une si belle structure, prise en exemple par l’ex ministre du Commerce Mustapha Ben Bada, lors de son passage à  Relizane quand il a demandé à ce que les plans de la conception des stands soient appliqués dans les autres marchés du pays.

Nadir
Lundi 10 Juillet 2017 - 19:03
Lu 175 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 13-12-2017.pdf
4.05 Mo - 12/12/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+