REFLEXION

RELACHEMENT DANS LA LUTTE CONTRE LE COVID 19 A ORAN : Le directeur de la santé tire la sonnette d'alarme

Le directeur de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière de la wilaya d'Oran Bouda Abdenaceur , a lancé, hier lors d'un point de presse organisé au siège de la DSP un vibrant appel aux Oranais les exhortant à ne pas se relâcher dans la lutte contre le Covid-19 et au respect strict des mesures barrières.



On assiste ces derniers jours à un grand relâchement et un abandonnement des gestes barrières comme le port de masque, alors que  le virus circule toujours. La pandémie est encore devant nous. La population a acquis une fausse sécurité suite à la diminution significative du nombre de contaminations et de décès enregistrés quotidiennement au cours du dernier mois dont ,234 décès ont été enregistrés à Oran depuis la pandémie le 18 mars dernier . La vigilance est de mise. Seul le respect des gestes barrières peut aider à diminuer le nombre de cas et nous recommandons fermement le non-relâchement et le protocole sanitaire doit être bien appliqué dans les établissements scolaires », a déclaré le directeur de la DSP. A Oran, l’une des wilayas les plus touchées, 76 nouveau cas ont été enregistrés en l’espace de 48 heures. Le docteur Bouda Abdenacer a appelé les Oranais à un maximum de vigilance en vue de stopper cette hausse. Selon le conférencier, le relâchement des citoyens et les déplacements entre les wilayas sont derrière ces chiffres enregistrés au moment où la tendance baissière a été constatée depuis des semaines. Le DSP a affirmé que le wali Messaoud Djari avait réuni en fin de semaine la commission de suivi de l’évolution de la pandémie. Une réunion durant laquelle, il avait déclaré que chaque institution assure sa responsabilité .Il  a insisté sur le respect des gestes barrières et la sensibilisation des citoyens que le virus n’est pas encore vaincu et a instruit toutes les autorités compétentes de sortir sur le terrain en compagnie des membres de la société civile pour sensibiliser les citoyens sur le respect des mesures de prévention sanitaire. Au niveau de l’hôpital de Hai Nedjma, où les cas positifs sont pris en charge, on a augmenté le nombre de lits de 120 à 240, afin d’être prêts pour toute éventuelle vague. En cas de hausse dangereuse, le nouvel hôpital de Gdyel pourra également réceptionner les cas porteurs du virus, affirme le directeur de la Santé. Un appel est lancé aux citoyens à accompagner les efforts des pouvoirs publics visant leur protection et la lutte contre l’épidémie de Covid-19, ainsi que les mesures de prévention et d’atténuation prises pour la reprise progressive des activités économiques, sociales et éducatives. Les citoyens doivent faire montre d’un « sens élevé de responsabilité » et de « respect scrupuleux » des gestes barrières et des protocoles sanitaires préconisés, notamment la distanciation physique, le port du masque et l’évitement des rassemblements ». ‘’Nous sommes en préparation d'un cahier des charges pour l'acquisition des stocks de bavettes et 10 machines de respiration. Concernant la rentrée scolaire, a indiqué le DSP, ajoutant qu'un dispositif sera mis en place en présence des médecins, et les protocoles sanitaires de prévention seront respectés. L'effectif nécessaire sera en fonction des établissements scolaires pour couvrir, sachant bien que 25% de la population est scolarisée, contrôler  les écoles, c'est contrôler  25% de la population.

Medjadji Habib
Dimanche 18 Octobre 2020 - 16:11
Lu 176 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 19-10-2020.pdf
2.8 Mo - 18/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+