REFLEXION

REFLEXION ACCOMPAGNE LES ELEMENTS DE LA POLICE A MASCARA : Respect des mesures du confinement partiel à Tighennif

Pour son cinquième jour, et lors d'une patrouille nocturne d’éléments de la sureté de daïra de Tighennif, que nous avons accompagnés, le confinement sanitaire partiel décidé par notre gouvernement, pour la lutte contre le coronavirus (covid-19), a été salué par la population de la ville de Tighennif, à l'instar de celle de toute la wilaya de Mascara, et respecté dans les différentes communes.



Des patrouilles de police, de gendarmerie sillonnent de jour comme de nuit, les quartiers et rues des différentes localités de la wilaya en lançant, à travers les mégaphones, des appels à observer le confinement, et saluent l'adhésion très large des habitants à cette mesure, qui pour la conforter, les agents de la sureté et les gendarmes procèdent au contrôle et vérification des autorisations de toute personne qui circule, en voiture soit elle ou à pied et d'apporter aide aux personnes dans un besoin pressant. La peur s'installe et chacun l'exprime, et souhaiterait pour cela, comme a tenu à nous le dire Agueb Zineddine, un cadre gestionnaire habitant Tighennif, un dépistage rapide et massif pour le traitement de cette maladie. Dans le même contexte, des bénévoles, des associations et des organisations s'attellent à effectuer des commissions et des opérations d'approvisionnement à domicile en produits de consommation et denrées alimentaires pour les nécessiteux. Ajoutez à cela, la poursuite des campagnes de sensibilisation lancées par les services de la wilaya, des collectivités locales, la sureté, la protection civile, la gendarmerie ainsi que les forets, l'Algérienne des eaux, et la radio qui diffuse des spots portant sur la gravité de cette épidémie, sans parler des efforts  pour mobiliser les travailleurs dans les opérations de nettoyage et de désinfection. Respecter les consignes et le confinement sanitaire partiel décrété jusqu'au 19 du mois courant, et ne sortir que dans le besoin urgent, permettront de limiter la propagation du virus, nous dira Ahmed, un vieux habitant du quartier Sidi Hamou à Tighennif, comme s'approvisionner  en denrées alimentaires ou voir un médecin le cas échéant. Un homme averti en vaut deux, dirait un adage. Les services de sécurité à l'affut face au non respect des mesures de confinement partiel, comme il a été le cas de retrait de permis de conduire pour les uns, et amendes pour les autres pour non respect du confinement, apprend-on de source policière.

Sahraoui Lahcene
Vendredi 10 Avril 2020 - 16:45
Lu 254 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma