REFLEXION

REEDUCATION FONCTIONNELLE : Cri de détresse d’un malade



Le manque flagrant de moyens matériels  de rééducation fonctionnelle au sein des établissements  publics  hospitaliers  et de santé, constitue toujours un handicap pour  les malades nécessitant  de telles prises en charges à Mostaganem. Ces derniers demeurent  toujours privés  de soins de tels actes.  Un citoyen répondant aux initiales de B.A, s’est présenté au siège du journal, pour dénoncer  ce  déficit en matière de rééducation fonctionnelle, et sollicite à ce titre  les organismes concernés pour la dotation en moyens nécessaires  afin de permettre aux malades  de subir les séances  sans dépenser des sommes faramineuses auprès des cliniques privées qui sont si exigeantes. Ces dernières  forcent les patients à consulter d’abord  pour  leur faire subir  les séances en rééducation fonctionnelle, alors que  certains malades  n’’ont pas les moyens  financiers pour honorer  de telles prestations qui restent si chères.     

Ismain
Vendredi 25 Janvier 2019 - 16:53
Lu 287 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 16-06-2019.pdf
3.63 Mo - 15/06/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+