REFLEXION

RECONVERSION DES VEHICULES : Forte pression sur les kits GPL à 0ran

Depuis la nouvelle augmentation des prix des carburants au début de l’année, une forte demande pour la reconversion des véhicules en GPL (gaz propane liquide), est enregistrée dans la wilaya d’Oran, du fait que cette dernière couvre presque toute la région Ouest du pays, notamment Mascara, Mohamadia ,Sig, Bethioua et Zahana.



Face aux augmentations successives des prix de carburants, beaucoup de propriétaires de véhicules et chauffeurs de taxi ont manifesté l'engouement de s'équiper de ces réservoirs de Sirghaz. Moins cher que l'essence et le gasoil et beaucoup moins taxé, le Sirghaz se place comme une bonne solution aux problèmes de pollution mais aussi de portefeuille. Le GPL gagne du terrain et entre ainsi en compétition sur le marché du carburant. Avec seulement 9 dinars le litre, ce carburant est, en effet, le moins cher dans le pays. Une aubaine pour les petites bourses qui se voient obligées de débourser jusqu'à 10 fois plus cher un plein d'essence sans plomb ou 5 fois plus le plein du gasoil. Cependant, les automobilistes intéressés par le changement en GPL trouvent du mal à doter leurs véhicules de cet équipement à  Oran, où il n’existe que trois (3) opérateurs  environs privés spécialisés dans la reconversion des véhicules vers le GPL, en plus de la station de NAFTAL. «Ici à  Oran, il y a peu d’opérateurs spécialisés dans la reconversion du GPL. Pour effectuer cette opération, il faut être très patient et prendre un rendez-vous d’au moins six (3) mois à l’avance, puisqu’il n’existe que quatre opérateurs autorisés pour le placement des réservoirs GPL. Ils sont d’ailleurs submergés de demandes et beaucoup d’automobilistes se voient obligés de se déplacer vers d’autres wilayas», expliquera  un automobiliste de  Bethioua. Intéressé par la reconversion de son véhicule, notre interlocuteur affirme qu’il a pris rendez-vous depuis le mois de janvier dernier pour le mois de juin prochain auprès d’un garagiste privé. Quant aux tarifs appliqués par ces installateurs, ils diffèrent d'un véhicule à un autre, mais surtout de la puissance de la voiture. Un kit GPL installé revient entre 3 et 7 millions de centimes. Même à ces prix-là, les automobilistes, notamment ceux ou celles qui utilisent très fréquemment leurs voitures sont unanimes à reconnaître qu'il est plus économique de rouler au GPL au lieu de l'essence. Toutefois, cette ruée vers le GPL doit être suivie par la disponibilité des points spécialisés pour la reconversion à Oran. À cette contrainte vient s’ajouter une autre, et pas des moindres, qui est la disponibilité au niveau des pompes à essence de ce carburant. À travers la wilaya d’Oran ce ne sont pas toutes les pompes à essence qui assurent l’approvisionnement en ce carburant. Beaucoup de pompes ne disposent pas en effet d’appareils de Sirghaz. Actuellement, il y a seulement les grandes stations-services qui assurent les pleins en Sirghaz. D’où, peut-être, l’impératif de doter les stations-essence d’appareils pour les pleins de Sirghaz. Cela va limiter les files d’attente au niveau de certaines stations et d’éviter aux automobilistes roulant au Sirghaz de faire de longs déplacements pour faire le plein.

Medjadji H.
Mercredi 21 Mars 2018 - 19:09
Lu 614 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 24-09-2020.pdf
3.86 Mo - 23/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+