REFLEXION

REBONDISSEMENT DANS L’AFFAIRE DE LA BADR BANK DE TIARET : Enquête sur les 8 milliards de cts abimés

Pour l'heure, les inspecteurs relevant de la BADR BANK, sont toujours à pied d'œuvre et l'on apprend que le montant détourné des comptes de la clientèle a connu une forte hausse et aurait atteint le seuil de près de 100 milliards,apprend-on, auprès de sources généralement bien informées,qui ajoutent qu'une enquête d'envergure, diligentée par une commission relevant de la direction générale de la BADR BANK, a été ouverte et est relative au blanchiment d'argent au niveau de certaines agences dépendantes du G.R.E de la wilaya de Tiaret.



En ce sens, il est utile de rappeler que la première enquête a ciblé les procédures illégales qui ont cautionné le versement de 8 Milliards en billets de 200 dinars abîmés et ce, au niveau de l'agence principale 541 et les membres de la commission d’enquête se sont interrogés sur les conditions qui ont permis à la direction de cette agence de procéder au versement de ce grand montant de surcroît composé de billets abîmés et le hic, ce versement a eu lieu en temps nocturne avec une absence énigmatique de la télésurveillance qui a été "miraculeusement" désactivée et aussi de fortes pressions dont a fait l’objet l'agent de sécurité par le responsable de la dite agence. Cette enquête est actuellement au menu des services de sécurité spécialisés qui "loupent «l’origine de ce montant de 8 milliards en billets de 200 dinars abîmés et les investigations vont toucher essentiellement les grands barons du trafic de blé importé, appelé communément «Jumbo" ainsi que certains chefs d'agences dépendantes du groupement régional de BADR BANK, dont celles de Mahdia et K'sar-Chellala,apprend-on auprès de sources sécuritaires qui précisent que de grands montants en euros et estimés à plus de 14.000 euros ont été versés au niveau de l'agence principale 541 et ce, en collaboration avec la direction de cette agence. Par ailleurs, une autre enquête est en cours et est relative au détournement  des 20% du montant global versé par chaque fellah devant acquérir du matériel agricole auprès de la PMAT d'ORAN (Tracteurs, remorques, moissonneuse-batteuse, chariots...etc.).Le fellah, nous dit-on a été contraint de verser au représentant de la BADR BANK ,au niveau de cette structure, un montant de plus de 20 millions de cts pour l'acquisition du matériel commandé...Un autre scandale vient de frapper très fort la BADR BANK qui est déjà sous les coups d'un "tsunami" qui a fait tomber plusieurs têtes comme nous l'avons relaté dans nos éditions antérieures .Nous y reviendrons avec beaucoup de détails.

Abdelkader Benrebiha
Mardi 13 Août 2019 - 19:46
Lu 1279 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 17-11-2019.pdf
4.14 Mo - 16/11/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+